Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'ouverture des commerces le dimanche à Paris se précise

Reuters23/04/2014 à 17:07

VERS UNE OUVERTURE DES COMMERCES LE DIMANCHE À PARIS

PARIS (Reuters) - Le gouvernement présentera avant la fin de l'année un dispositif visant à autoriser l'ouverture des commerces le dimanche, à Paris au moins, afin de profiter davantage de l'afflux de touristes dans la capitale française.

Le calendrier parlementaire tel que dévoilé en conseil des ministres mercredi prévoit "une évolution de la législation qui permette (...) de clarifier l'encadrement des dérogations au principe réaffirmé du repos dominical".

"La problématique spécifique des zones touristiques sera particulièrement prise en compte", précise le compte rendu du conseil des ministres.

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui a obtenu la tutelle du tourisme lors du remaniement, s'est dit mardi favorable à l'ouverture des commerces le dimanche à Paris et a été suivi en ce sens par le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement Jean-Marie Le Guen.

"Nous allons présenter d'ici la fin de l'année un dispositif. Quand vous avez un flux touristique aussi important, il faut profiter de la manne", a dit Jean-Marie Le Guen, qui était député de Paris avant d'entrer au gouvernement, mercredi sur BFM TV.

"Le Grand Paris crée 35% de la richesse du pays, c'est une porte d'entrée de la mondialisation. Ceci n'a rien à voir avec le problème général dans notre pays du travail le dimanche. Il faut respecter le repos dominical."

COMPENSATIONS

Laurent Fabius avait usé du même argument mardi, expliquant sur RTL que l'économie de la capitale pâtissait de la fermeture des commerces parisiens le dimanche.

"Il y a une certitude, c'est que le touriste qui vient le dimanche et qui trouve un magasin fermé ne va pas revenir le jeudi", avait-il plaidé, ajoutant qu'il faudrait alors des compensations pour les salariés.

Le président du Medef, Pierre Gattaz, a salué "un soutien en faveur du tourisme, un des atouts majeurs de la France".

"J'ai toujours considéré ce secteur comme un formidable levier de croissance et d'emplois (...) Nous nous donnons l'ambition de créer 100.000 emplois dans ce secteur dans les cinq ans", ajoute-t-il dans un communiqué.

"Autoriser et harmoniser, dans le cadre du dialogue social, l'extension des amplitudes d'ouverture des commerces dans les zones touristiques permettra à la France de conserver et d'amplifier son leadership et son attractivité."

L'enjeu de l'attractivité est essentiel pour la France, dont la balance commerciale reste lourdement déficitaire, et Laurent Fabius a fait de la diplomatie économique un axe majeur de sa politique au Quai d'Orsay.

La question de l'ouverture des commerces le dimanche et, par extension, celle du travail ce jour traditionnellement chômé dans de nombreux secteurs, revient régulièrement dans le débat ces derniers mois, notamment parce que les magasins de bricolage ont été autorisés par décret à ouvrir le dimanche.

Selon une étude citée par l'Union du Grand commerce de centre ville (UCV), l'ouverture des commerces le dimanche créerait 20.000 emplois équivalents temps plein.

(Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.