Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Otan appelle Paris à respecter le calendrier en Afghanistan

Reuters 26/01/2012 à 19:25

L'OTAN APPELLE PARIS À RESPECTER LE CALENDRIER EN AFGHANISTAN

BRUXELLES (Reuters) - Le secrétaire général de l'Otan a appelé jeudi la France à poursuivre ses opérations de formation et d'aide au combat en Afghanistan jusqu'à la date de retrait prévue, malgré le meurtre de quatre de ses soldats par un soldat afghan.

Le président Nicolas Sarkozy avait annoncé la semaine dernière la suspension de toutes les opérations terrestres françaises dans le pays après le drame, alors que l'Otan s'efforce d'accélérer le déploiement des forces de sécurité afghanes en prévision du départ des troupes occidentales en 2014.

"Pour ce qui est de la contribution française à nos opérations en Afghanistan, laissez-moi insister sur le fait que nous étions tous d'accord au sommet de Lisbonne sur un processus de transfert des responsabilités de sécurité aux forces afghanes selon un calendrier bien défini", a déclaré Anders Fogh Rasmussen lors d'une conférence de presse organisée dans les locaux de l'Otan.

"Nous avons exposé les grandes lignes d'un plan d'action et il est important pour le succès de nos opérations de maintenir notre engagement envers ce plan", a t-il déclaré, faisant référence à la décision prise au dernier sommet de l'Otan, qui s'est tenu en 2010 dans la capitale portugaise.

Le gouvernement français a déclaré mardi qu'il attendrait la visite du président Hamid Karzaï vendredi à Paris pour signer un traité de coopération, avant de décider s'il accélèrerait le retrait des troupes françaises d'Afghanistan.

La France n'envisage pas un retrait total avant fin 2012, avait déclaré mardi au Palais-Bourbon Alain Juppé.

De son côté, le président Nicolas Sarkozy avait laissé entendre après la mort des quatre soldats que la France pourrait accélérer son retrait si les conditions n'étaient pas réunies pour assurer la sécurité du contingent français.

La France dispose d'environ 3.600 militaires en Afghanistan. Dans le sillage des Etats-Unis, elle a prévu de les retirer d'ici à 2014, date à laquelle les autorités afghanes sont censées assurer la sécurité de leur pays.

Sebastian Moffett, Hélène Duvigneau pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.