1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'opposition dénonce une "provocation" de Macron sur le sens de l'effort
Reuters13/01/2019 à 14:51

L'OPPOSITION DÉNONCE UNE "PROVOCATION" DE MACRON SUR LE SENS DE L'EFFORT

PARIS (Reuters) - Le président "souffle sur les braises", dénonce ce week-end l'opposition dans le sillage des propos d'Emmanuel Macron expliquant vendredi les "troubles" du pays par le fait que trop de Français n'auraient pas le sens de l'effort.

Phrase "insupportable", "provocation", "arrogance", les partis, de Debout la France aux socialistes, fustigent cette nouvelle "petite phrase", signe selon eux d'une incurable déconnexion vis-à-vis des Français, sur fond de mobilisation en hausse des "Gilets jaunes".

Plus de 84.000 personnes ont manifesté en France samedi selon le ministère de l'Intérieur, dont 8.000 à Paris, contre 50.000 le 5 janvier dernier, au cours d'une journée marquée par une violence globalement moindre que redoutée, malgré des épisodes violents contre des journalistes.

A la veille de la publication de la lettre aux Français d'Emmanuel Macron et avant le coup d'envoi du grand débat destiné à apaiser la contestation, mardi dans l'Eure, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a appelé dimanche sur Radio J "à arrêter le jeu incessant de ball-trap permanent contre le Président en prenant une phrase, en la tordant, en la sortant de son contexte".

Le chef de l'Etat s'adressait à "de jeunes apprentis qui ont fait le choix d'un métier très difficile, où l'on se lève très tôt le matin", a-t-il souligné, évoquant les artisans boulangers reçus à l'Elysée autour d'une galette des Rois.

"Les troubles que notre société traverse sont aussi parfois dus, liés au fait que beaucoup trop de nos concitoyens pensent qu'on peut obtenir sans que cet effort soit apporté, que parfois on a trop souvent oublié qu'à côté des droits de chacun dans la République (...) il y a des devoirs", avait déclaré Emmanuel Macron vendredi lors de cette réception.

Pour le Premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure, cette phrase "est insupportable".

"Ça prouve une seule chose, c'est que ce président ne connaît pas et ne comprend pas son pays, précisément ces femmes et ces hommes qui se sont levés pour manifester avec des gilets jaunes, ce ne sont pas des fainéants", a-t-il déclaré sur France 3 dimanche.

"C'est une erreur que fait le président de la République Est-ce qu'il le fait consciemment? Il a la clé de ce mystère", a dit samedi sur Europe 1 le député La France insoumise Alexis Corbière. "S'il ne le fait pas consciemment, ça montre à quel point il est complètement déconnecté du quotidien populaire de la majorité de ce pays", a-t-il ajouté.

Le président de Debout La France, Nicolas Dupont-Aignan, a dénoncé pour sa part "un président irresponsable qui souffle sur les braises", dimanche au Grand Rendez-vous Europe 1-CNEWS-Les Echos.

"Ce qui est insupportable pour les Français, c'est cette arrogance, où on a l'impression qu'Emmanuel Macron, avec cette fameuse galette, considère son peuple comme des enfants gâtés", a-t-il dit. "Un peuple qui est humilié, martyrisé, brutalisé, à un moment ça finit mal."

Le chef de file des Républicains (LR), Laurent Wauquiez, avait estimé vendredi dans un message sur Twitter qu'"en cette période où la priorité est le retour à la sérénité, le président doit lui avoir le sens des responsabilités et ne pas provoquer davantage de tensions".

(Julie Carriat, édité par Nicolas Delame)

28 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • 2mains
    14 janvier13:47

    il a bien raison, la France produit moins de richesse par citoyen que les pays voisins , par contre le citoyen Français en veut plus et en a plus que les citoyens des pays voisins cela est bien du au manque d'effort des Français!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer