Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'opération de redressement du Costa Concordia a débuté

Reuters16/09/2013 à 22:58

L'OPÉRATION DE REDRESSEMENT DU COSTA CONCORDIA A COMMENCÉ

par James Mackenzie

GIGLIO, Italie (Reuters) - L'épave du Costa Concordia a été progressivement décrochée lundi du récif sur lequel le paquebot s'est échoué en janvier 2012, au premier jour des opérations destinées à enlever le navire de croisière des côtes de l'île de Giglio, ce qui pourrait constituer le sauvetage le plus complexe et le plus coûteux de l'histoire maritime.

Cette épave de 114.500 tonnes est restée couchée sur le flanc pendant vingt mois après son naufrage, qui a coûté la vie à 32 des plus de 4.000 passagers et membres d'équipage.

Les opérations de redressement ont débuté vers 09h0, avec environ trois heures de retard en raison d'un violent orage qui s'est abattu dans la nuit et a compliqué la mise en place de la barge qui sert de centre de commandement.

En milieu d'après-midi, le flanc immergé du bateau avait été complètement détaché du rocher. Toujours couché, le navire a été suffisamment soulevé pour révéler la marque marron laissée par l'eau sur sa coque blanche.

"Nous en sommes environ à la moitié de la première phase", a déclaré Franco Porcellacchia, responsable de l'équipe technique de Costa Croisières, à la presse. "Tout se déroule très doucement mais avec beaucoup de précaution et de sécurité."

Cette phase initiale devait prendre 10 à 12 heures mais elle pourrait finalement se prolonger durant la nuit.

En tout, 56 chaînes d'acier de 26 tonnes chacune, actionnées par d'énormes treuils, doivent mener à bien à cette opération dite de "parbuckling" - un terme hérité de la marine marchande anglaise du XVIIIe siècle -, une rotation de la coque destinée à redresser l'épave.

Une fois ramené en position verticale, le Costa Concordia reposera sur six plateformes artificielles en béton et sera stabilisé à l'aide de caissons géants remplis d'eau. Si l'état de sa coque ne réserve pas trop de mauvaises surprises, il sera ensuite remis à flot et remorqué vers un chantier de démolition, sans doute au printemps.

Le coût de son renflouement est évalué à 600 millions d'euros, soit plus de la moitié des pertes de 1,1 milliard d'euros couvertes par les compagnies d'assurances, qui surveilleront de près le déroulement de l'opération.

ÉTAT DE LA COQUE INCERTAIN

Cette entreprise, la plus coûteuse jamais engagée, a été préférée à des solutions plus simples, mais jugées plus dommageables pour l'environnement, comme le démantèlement du paquebot sur place, ou son coulage.

Une équipe multinationale de 500 ingénieurs a passé près d'un an sur l'île de Giglio pour ne rien laisser au hasard. Ces experts se disent confiants dans le succès de l'opération, quand bien même ils avouent n'en avoir jamais mené dans des conditions aussi difficiles, ni avec un bateau de cette taille.

Le Costa Concordia est long de 290 mètres et haut de 57 mètres - l'équivalent d'un immeuble de onze étages.

"Nous avons déjà fait du 'parbuckling', mais jamais dans un lieu comme celui-là", a confié à Reuters le Sud-Africain Nick Sloane, qui coordonne les opérations de sauvetage de la société Titan.

"L'épave repose le long d'une falaise (...), en équilibre sur deux récifs et c'est vraiment un très gros bateau, long comme trois terrains de football, pesant plus de 100.000 tonnes (...) Ça n'a jamais été fait à pareille échelle", a-t-il souligné.

Les ingénieurs ont pris le soin de décoller au préalable de quelques centimètres l'épave du sol, pour détacher la coque des rochers dans laquelle elle s'était encastrée, mais nul ne s'est avancé à prédire comment la structure endommagée réagira à une telle pression.

Les sauveteurs espèrent aussi retrouver les corps des deux victimes encore manquantes, un membre de l'équipage, Russel Rebello, et une passagère, Maria Grazia Trecarichi.

Avec Eleanor Biles, Hanna Rantala, Antonio Denti et Cristiano Corvino; Pierre Sérisier, Tangi Salaün et Bertrand Boucey pour le service français


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.