Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Opéra de Paris a fait le plein en 2012 : fréquentation en hausse de 7,7%

RelaxNews10/01/2013 à 11:41

Le Palais Garnier à Paris abadesign/shutterstock.com

(AFP) - L'Opéra de Paris a atteint un record de fréquentation en 2012 avec 856.581 spectateurs (+7,7%) et un taux de remplissage de 96% de ses deux grandes salles de Garnier et Bastille (94% en 2011), selon un communiqué diffusé jeudi.

370 représentations ont été données au Palais Garnier et à l'Opéra Bastille (+5,4%), soit 199 représentations lyriques et 171 spectacles de danse.

Six opéras ont fait le plein à 100% ("Rigoletto", "Don Giovanni", "Carmen", "La Veuve Joyeuse", "Capriccio" et "La Cenerentola"). Vingt oeuvres lyriques ont été présentées, dont 8 nouvelles productions et une création mondiale scénique ("La Cerisaie" de Philippe Fénelon).

Six programmes de danse ont atteint 100% de remplissage (le Ballet Royal du Danemark, "Orphée et Eurydice", le Tokyo Ballet, la soirée George Balanchine et "La Bayadère").

Quatorze programmes chorégraphiques ont été proposés, dont une création mondiale ("Sous apparence" de Marie-Agnès Gillot).

La tournée du ballet aux Etats-Unis en juin et juillet a attiré 50.500 spectateurs en 25 représentations (New York, Washington et Chicago).

Grâce à un accord avec le réseau de cinéma UGC et Fra Cinéma, près de 40.000 personnes ont pu assister en direct à des spectacles de l'Opéra ("Les Contes d'Hoffmann", "Carmen" et "Don Quichotte") dans 70 salles en France et 150 en Europe.

L'Opéra met en avant un chiffre d'affaires "record", à 65,33 millions d'euros contre 56,6 millions en 2011.

Le bilan artistique du directeur de l'Opéra, Nicolas Joel, est plus contesté, ce qui a conduit les autorités de tutelle à ne pas renouveler son mandat.

Stéphane Lissner, actuel patron de la Scala de Milan, a été nommé en octobre pour lui succéder en 2015.

Il arrive en période de rigueur, avec une baisse de 2,5% de la subvention publique programmée chaque année entre 2013 et 2015.

Avec deux salles de respectivement 1.900 (Palais Garnier) et 2.700 places (Opéra Bastille), l'Opéra de Paris figure parmi les institutions lyriques les plus prestigieuses au monde, avec le "Met" de New York, le Staatsoper de Vienne, Covent Garden à Londres, la Scala de Milan et l'Opéra de Munich.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.