Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Opep ramènera au moins sa production au plafond-Kamal

Reuters19/11/2014 à 16:56

LONDRES, 19 novembre (Reuters) - Les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole s'accorderont au moins pour respecter l'objectif actuel de production de 30 millions de barils par jour afin d'enrayer la chute des cours, a déclaré mercredi le représentant libyen auprès de l'Opep Samir Kamal, qui s'exprimait à titre personnel. Lors d'une réunion à Vienne le 27 novembre, les douze membres du cartel doivent discuter de leur plafond commun de production, fixé à 30 millions de barils par jour (bpj) depuis fin 2011. "Je pense que les ministres parviendront à un accord pour, a minima, demander à tous les membres de respecter le plafond de 30 millions d'ici décembre", a déclaré Kamal à Reuters. Il a ajouté qu'il s'attendait à ce que les ministres du pétrole des pays membres de l'Opep "surveillent la réponse du marché et si besoin fixent un nouveau plafond de 29,5 millions de barils par jour au maximum". Kamal a précisé qu'il ne s'exprimait pas au nom des autorités libyennes alors que le gouvernement reconnu par la communauté internationale, qui siège à Tobrouk, dans l'est du pays, est contesté par un gouvernement rival installé à Tripoli. En octobre, Kamal avait appelé à une réduction de 500.000 bpj du plafond de production de l'Opep et avait dit que la Libye devrait être exemptée d'une baisse des quotas, sa production ayant été réduite au cours des derniers mois en raison des troubles internes. Le respect par l'Opep de son objectif de production la conduirait à réduire ses approvisionnements de 600.000 bpj sur la base de l'estimation de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) d'une production de 30,6 millions de bpj en octobre. L'Opep a fait état de son côté d'une production de 30,25 millions de bpj sur la même période. Le Venezuela et l'Équateur ont appelé publiquement à réduire la production d'or noir pour faire remonter les cours. L'Iran a laissé entendre qu'il serait favorable à une telle décision. Mais l'Arabie saoudite, chef de file du cartel, semble jusqu'ici préférer préserver ses parts de marché, même si Ryad se défend de mener une quelconque guerre des prix sur le marché. (Alex Lawler, Marc Joanny pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.