1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Opep+ pourrait relever sa production jusqu'à 1,5 million de barils par jour
Reuters14/06/2018 à 16:53

L'OPEP+ POURRAIT RELEVER SA PRODUCTION JUSQU'À 1,5 MILLION DE BARILS PAR JOUR

MOSCOU (Reuters) - L'Opep+ pourrait relever progressivement sa production de 1,5 million de barils par jour (bpj) au plus, entre autres options, a déclaré jeudi à des journalistes le ministre de l'Energie russe Alexandre Novak.

Il a précisé que cette hausse graduelle était envisageable à partir du 1er juillet mais que les pays signataires de l'accord d'encadrement, soit l'Opep et d'autres producteurs tels que la Russie (Opep+), devaient encore en discuter les conditions.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et les pays non membres du cartel évoqueront le sujet lors de leur réunion des 22 et 23 juin à Vienne.

Alexandre Novak a dit avoir discuté d'une sortie progressive de l'accord de plafonnement avec le ministre saoudien de l'Energie, Khalid-al-Falih, à Moscou, à l'occasion de l'ouverture de la Coupe du monde de football.

"Nous y sommes globalement favorables (...) mais nous discuterons des détails avec les ministres (de l'Opep) dans une semaine", a-t-il ajouté.

L'accord dit Opep+, visant à réduire la production cumulée des participants de 1,8 million de barils par jour (bpj) pour désengorger le marché mondial et faire remonter les cours, est entré en vigueur en janvier 2017 et a été prolongé jusqu'à la fin de l'année.

Mais Ryad et Moscou sont prêts à assouplir cet accord afin d'apaiser les inquiétudes des consommateurs quant à l'adéquation de l'offre et de la demande.

(Denis Pinchuk; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer