Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Onu s'alarme de la situation au Burundi

Reuters15/01/2016 à 11:51
    GENEVE, 15 janvier (Reuters) - Le haut-commissaire des 
Nations unies aux droits de l'homme a fait état vendredi de 
violences sexuelles commises par des membres des services de 
sécurité burundais et de témoignages évoquant l'existence de 
charniers où les corps d'une centaine de victimes des violences 
de décembre seraient ensevelis.  
    Les affrontements politiques qui ont éclaté fin avril, à 
l'annonce de la candidature du président Pierre Nkurunziza à un 
troisième mandat ont fait au moins 439 morts et 200.000 
déplacés, selon l'Onu.  
    Malgré les recours de l'opposition, selon laquelle cette 
candidature était contraire à la Constitution et aux accords 
d'Arusha qui ont mis fin à la guerre civile en 2005, le chef de 
l'Etat a été reconduit le 21 juillet.  
    "Les attaques du 11 décembre contre trois camps militaires 
et les violations des droits de l'homme à grande échelle qui ont 
suivi semblent avoir déclenché des tendances nouvelles et 
profondément perturbantes de violations des droits de l'homme", 
dit le haut-commissaire Zeid Ra'ad Al Hussein dans un 
communiqué. 
    "Nous avons documenté 13 cas de violence sexuelle contre des 
femmes, qui ont débuté lors des opérations de recherche et 
d'arrestation ayant eu lieu après les événements de décembre 
dans les quartiers perçus comme soutenant l'opposition", 
poursuit-il. 
    "Nous avons aussi reçu de nombreuses allégations selon 
lesquelles (...) les forces de police et de l'armée auraient 
arrêté un nombre considérable de jeunes hommes, dont beaucoup 
auraient ensuite été torturés, tués ou emmenés vers des 
destinations inconnues."  
    Le diplomate parle de témoignages évoquant l'existence d'au 
moins neuf charniers à Bujumbura et dans ses environs, où 100 
corps au moins auraient été jetés après les violences du 11 
décembre dernier.  
    "Les groupes d'opposition armés devenant plus actifs et la 
dimension ethnique - au potentiel mortifère - réapparaissant, 
tout ceci aboutira inévitablement à un désastre, à moins que la 
trajectoire actuelle de dégradation rapide de la situation ne 
cesse", conclut-il.  
 
 (Tom Miles, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.