Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Onu réfléchit à ses options en cas d'escalade au Burundi

Reuters11/11/2015 à 21:47

NATIONS UNIES, 11 novembre (Reuters) - Les puissances occidentales et les Nations unies débattent de l'éventuel déploiement de forces de maintien de la paix au Burundi si le pays sombre dans des violences interethniques, ont déclaré mercredi des diplomates. Au moins 240 personnes ont péri dans des violences et manifestations au Burundi depuis que le président Pierre Nkurunziza a annoncé en avril sa volonté de briguer un troisième mandat consécutif, ce qui viole la Constitution aux yeux de ses opposants. Pierre Nkurunziza a été réélu en juillet. La communauté internationale s'inquiète du risque de violences intercommunautaires dans ce pays longtemps en proie à la guerre civile entre une armée dominée par les Tutsis et des rebelles hutus. Les Nations unies ont dénoncé mardi l'augmentation des assassinats, des actes de torture et des arrestations arbitraires au Burundi, l'organisation internationale soulignant qu'elle était encore moins en mesure de faire face à cette situation qu'avant le génocide de 1994 au Rwanda voisin. ID:nL8N135482 Plusieurs options sont à l'étude dans le cadre d'un plan d'urgence en cas d'escalade des violences. Ces scénarios sont examinés par les Nations unies, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France, dit-on de sources diplomatiques. L'une des options envisagées est de puiser dans les effectifs et les avoirs de la Monusco, la mission des Nations unies en République démocratique du Congo, qui compte près de 20.000 hommes. Ce scénario devrait être validé par les quinze membres du Conseil de sécurité de l'Onu en vertu du chapitre VII de la Charte des Nations unies, qui traite de l'action du Conseil en cas de menace contre la paix, de rupture de la paix et d'acte d'agression. Une autre option est d'envoyer la FAA (Force africaine en attente), force de maintien de la paix gérée par l'Union africaine. "Une coalition régionale serait bien placée pour fournir une réponse rapide et crédible si la situation empire au Burundi", a déclaré un porte-parole des opérations de maintien de la paix. Le Conseil de sécurité discute d'un projet de résolution élaboré par la France qui demande au secrétaire général, Ban Ki-moon, d'évaluer les options pour renforcer la présence de l'Onu dans le pays d'Afrique centrale. Le texte pourrait être voté cette semaine. (Michelle Nichols; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.