1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Onu livre de l'aide en Syrie, pas assez selon les rebelles
Reuters04/03/2016 à 22:28

    BEYROUTH, 4 mars (Reuters) - L'Onu a livré vendredi de 
l'aide humanitaire dans des zones où insurgés et forces 
gouvernementale syriennes se sont affrontés, mais elle reste 
insuffisante, selon l'opposition. 
    A la faveur de la trêve entrée en vigueur la semaine 
dernière, un convoi d'aide humanitaire a quitté Damas pour la 
zone de la Ghouta orientale, a déclaré Jens Laerke porte-parole 
du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'Onu 
(Ocha). 
    Le coordinateur pour les affaires humanitaires à Damas, 
Yacoub El Hillo a précisé que le convoi a pris la direction des 
localités de Haza, Sakba et Aïn Terma et que l'Onu espérait 
pouvoir approvisionner d'autres villes de la Ghouta orientale 
dans les jours à venir. 
    "Les livraisons vont se poursuivre dans les jours à venir. 
Nous et nos partenaires sommes prêts à tirer parti des 
conditions favorables marquées par une diminution significative 
des combats", a déclaré Yacoub El Hillo 
    L'Observatoire syrien des droits de l'homme, un organisme 
basé à Londres, a indiqué que 25 camions chargés d'aide 
humanitaire et médicale étaient arrivés à Sakba. 
    Les groupes d'opposition regrettent toutefois que l'aide 
soit selon eux insuffisante. 
    Mohamed Allouch, représentant du puissant mouvement rebelle 
syrien Djaïch al Islam, a ainsi estimé que l'aide livrée ces 
derniers jours dans les zones tenues par l'opposition ne 
répondait même pas à 10% des besoins de la population et a 
souligné que la plupart des zones restaient privées d'aide. 
 
 (Lisa Barrington,; Nicolas Delame pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer