Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Onu dénonce le nombre élevé d'exécutions en Iran

Reuters03/03/2015 à 15:36

GENEVE, 3 mars (Reuters) - L'Iran a procédé l'an dernier à un "nombre vivement inquiétant" d'exécutions et n'a pas tenu sa promesse de protéger les minorités ethniques et religieuses, ont déclaré mardi les Nations unies dans leur rapport annuel sur les droits de l'homme dans la République islamique. Le rapport, rédigé par les services du secrétaire général Ban Ki-moon et adressé au Conseil des droits de l'homme, fait la liste des inquiétudes de l'Onu concernant les violations des droits subies par les femmes, les journalistes et les opposants. Devant le Conseil, lundi à Genève, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a dénoncé une politique de "deux poids deux mesures" et une "tendance quasiment incontrôlable" à politiser ces questions. Selon le rapport, l'Iran aurait exécuté au moins 500 personnes entre janvier et novembre 2014, et peut-être bien davantage. La plupart des condamnés, dont les quatre cinquièmes pour des infractions liées à la drogue, n'ont pas bénéficié d'un procès équitable. "Le secrétaire général reste profondément troublé par le nombre toujours important d'exécutions, y compris de prisonniers politiques et de mineurs", peut-on lire dans le document. L'Iran, ajoute le texte, n'a pas tenu la promesse du président Hassan Rohani "d'étendre la protection de tous les groupes religieux et d'amender la législation discriminante envers les minorités". "Les individus qui cherchent à obtenir une plus grande reconnaissance de leurs droits culturels et linguistiques risquent des sanctions très dures, y compris la peine capitale." Téhéran a également continué d'entraver fortement la liberté d'expression en bloquant cinq millions de sites internet et en emprisonnant des journalistes. Deux tiers des femmes subissent des violences domestiques, poursuit le document. Le mariage des jeunes filles est encore très courant, puisque, selon l'Onu, quelque 48.450 jeunes filles âgées de 10 à 14 ans se sont mariées en 2011, et au moins 1.537 fillettes de moins de dix ans se sont mariées en 2012. Le rapport note que l'Iran coopère davantage avec l'Onu sur le respect des conventions internationales sur les droits de l'homme. La République islamique a également invité le Haut commissaire aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein. Mais elle n'a pas invité l'enquêteur de l'Onu sur les droits de l'homme en Iran et 24 des 29 enquêtes lancées par l'Onu sur des cas spécifiques sont restées sans réponse. (Tom Miles; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.