Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Onu confirme vouloir relancer les négociations sur la Syrie

Reuters14/04/2015 à 19:44

(Porte-parole de l'Onu, diplomate sur l'Iran, §§ 2, 6, 7) GENEVE, 14 avril (Reuters) - Les Nations unies ont confirmé mardi que leur médiateur sur la Syrie, Staffan de Mistura, allait consulter les différents groupes syriens et tous les pays intéressés en vue d'ouvrir de nouvelles négociations pour tenter de mettre fin à quatre ans de guerre dans ce pays. "A partir de mai (...), (Staffan) de Mistura mènera des consultations approfondies et séparées avec les parties syriennes et les acteurs régionaux et internationaux pour faire le point sur leurs positions", a déclaré le porte-parole de l'Onu, Stéphane Dujarric, confirmant une information donnée lundi par Reuters. Ahmad Fawzi, porte-parole de l'Onu à Genève, a déclaré que Staffan de Mistura voulait mener ces discussions pour relancer le processus de paix sur la base du "communiqué de Genève" publié en juin 2012. ID:nL5N0XA3T8 Ce communiqué de Genève avançait des propositions sur les moyens de faire taire les armes et d'assurer une transition politique en Syrie, mais sans régler la question du rôle futur du président Bachar al Assad. Aucune invitation aux discussions, qui se tiendront à Genève, n'a encore été envoyée, a poursuivi Ahmad Fawzi. Une source à l'Onu avait indiqué que l'Iran, allié au président Assad, figurerait parmi les pays invités mais un diplomate occidental a ensuite déclaré que cette question n'était pas encore réglée. "Il est important que tous ceux qui ont une influence dans le conflit actuel soit impliqués dans les discussions", a cependant déclaré Stéphane Dujarric. En 2012, les Etats-Unis s'étaient opposés à la participation des Iraniens à la conférence ministérielle qui a abouti à la rédaction du communiqué de Genève, que Téhéran n'a jamais signé. En janvier 2014, le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon avait invité l'Iran à participer aux négociations à Montreux (Suisse) puis avait retiré son invitation en invoquant le fait que Téhéran ne soutenait pas les idées avancées dans le communiqué. (Tom Miles, Guy Kerivel pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.