Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Onu accuse tous les camps de crimes de guerre en Libye

Reuters16/11/2015 à 17:10

(Actualisé, précisions, exécutions commises par l'EI, contexte) GENEVE, 16 novembre (Reuters) - Toutes les parties engagées dans le conflit libyen commettent des violations du droit international qui pourraient équivaloir à des crimes de guerre, parmi lesquelles des enlèvements, des tortures et le meurtre de civils, ont déclaré lundi les Nations unies. Les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont étendu et consolidé leur emprise sur plusieurs zones du territoire libyen, "commettant de grossières atteintes (aux droits de l'homme), parmi lesquelles des exécutions sommaires et publiques de personnes sur la base de leur religion ou de leur affiliation politique", lit-on dans un rapport conjoint du Haut Commissariat des droits de l'homme des Nations unies et de la Manul (Mission d'appui des Nations unies en Libye). Dans son rapport, l'Onu estime que "toutes les parties prenantes aux conflits en Libye continuent de commettre des violations des droits de l'homme internationaux et du droit humanitaire, ainsi que des atteintes aux droits de l'homme, dont des attaques aveugles et disproportionnées; des exécutions sommaires et autres meurtres illégaux; des privations arbitraires de liberté; et des tortures et autres traitements cruels, inhumains ou dégradants". Quatre ans après le renversement de Mouammar Kadhafi, la Libye est en proie à un conflit opposant deux gouvernements: celui que reconnaît la communauté internationale, qui siège dans l'est du pays, et un gouvernement autoproclamé contrôlant Tripoli, soutenu par de nombreuses factions armées. Des groupes armés faisant allégeance à l'EI contrôlent des zones du centre de la Libye, dont les régions de Syrte, Harawa et Nofliya, et ils ont revendiqué un certain nombre d'attaques, visant pour certaines des champs pétrolifères et des postes de contrôle, lit-on dans le rapport onusien. Les djihadistes de l'EI sont accusés par l'Onu d'exécutions sommaires, de décapitations et d'amputations, notamment dans leur bastion de Syrte, sur la mer Méditerranée, et à Derna, plus à l'est, dont ils ont finalement été chassés par des milices locales. Parmi leurs victimes figurent des Coptes égyptiens, des Ethiopiens, des Erythréens et des Soudanais du Sud. Certains étaient accusés de "trahison", d'autres de relations homosexuelles, mais aucun n'a pu bénéficier d'un procès en bonne et due forme, ajoute le rapport qui couvre la période octobre 2014-octobre 2015. Tous les responsables de ces crimes, y compris les dirigeants politiques et les chefs des groupes armés, sont passibles de poursuites de la part de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, qui enquête déjà sur la situation en Libye. "De nombreux migrants, des demandeurs d'asile et des réfugiés sont victimes d'une violence brutale, de coercition et violations des droits de l'homme le long des voies de contrebande, ainsi que dans les zones où ils attendent de pouvoir partir pour l'Europe", ajoute le rapport. (Tom Miles et Stephanie Nebehay; Eric Faye et Guy Kerivel pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.