Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'OMS veut une réglementation de la cigarette électronique

Reuters26/08/2014 à 15:44

L'OMS VEUT UNE RÉGLEMENTATION STRICTE DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

par Stephanie Nebehay

GENEVE (Reuters) - L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a rendu public mardi un rapport dans lequel elle demande une réglementation stricte sur les cigarettes électroniques, notamment en interdisant leur vente aux mineurs et leur utilisation dans les espaces publics fermés.

Le rapport, qui doit être débattu lors d'une réunion des pays membres de l'organisation sanitaire en octobre à Moscou, exprime une inquiétude face à la concentration d'un marché estimé à trois milliards de dollars entre les mains de multinationales du tabac.

L'OMS, qui a lancé une campagne de santé publique contre le tabac il y a dix ans, propose une série d'"options réglementaires" sur la cigarette électronique et préconise qu'elle soit soumise aux mêmes restrictions que tous les autres produits contenant de la nicotine.

Dans son rapport de 13 pages, l'organisation note qu'il existe 466 marques de "e-cigarettes" et que cette industrie représente une "frontière évolutive" de nature à menacer les efforts actuellement menés pour contrôler le tabagisme.

L'OMS recommande notamment l'interdiction pour les fabricants de "e-cigarettes" de revendiquer que leurs produits puissent avoir des effets bénéfiques sur la santé en aidant les fumeurs à ne plus consommer des cigarettes traditionnelles.

L'organisation estime que les fabricants doivent, pour se prévaloir de tels bénéfices, fournir "une preuve scientifique convaincante et obtenir une approbation réglementaire" de leurs affirmations.

Bien qu'il semble établi que la cigarette électronique soit moins toxique que la cigarette traditionnelle, son usage constitue une menace pour les adolescents et le foetus chez la femme enceinte, affirme l'OMS.

LES SCIENTIFIQUES DIVISÉS

Les cigarettes électroniques doivent faire l'objet d'une réglementation afin de "minimiser le contenu et les émissions de produits toxiques", poursuit le rapport.

Elles accroissent l'exposition des non-fumeurs à l'inhalation de nicotine et d'autres composants toxiques. Le rapport juge que les aérosols utilisés pour le "vapotage" ne sont pas seulement de la "vapeur d'eau", comme le revendiquent souvent les revendeurs de ces produits.

Les adolescents sont de plus en plus nombreux à utiliser l'e-cigarette puisque le nombre de consommateurs dans ce groupe d'âge a doublé entre 2008 et 2012.

Les arômes aux fruits, aux saveurs de bonbons ou de boissons alcoolisées doivent être interdits et les distributeurs proposant ces produits doivent être supprimés, juge encore l'OMS.

Les scientifiques demeurent divisés sur les risques et les bénéfices potentiels de la cigarette électronique qui est largement considérée comme moins nocive que les cigarettes traditionnelles.

Un groupe de chercheurs avait appelé en mai l'OMS à ne pas classer la cigarette électronique parmi les produits tabagiques expliquant que cela risquait de compromettre la possibilité de réduire les maladies et le nombre de décès provoqués par le tabac.

Un autre groupe d'experts avait affirmé un mois plus tard que l'organisation sanitaire devait rester ferme dans son projet d'une réglementation stricte.

(Stephanie Nebehay; Pierre Sérisier pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.