1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'OMS prescrit à Trump de conserver et d'étendre l'Obamacare
Reuters09/12/2016 à 19:58

    GENEVE, 9 décembre (Reuters) - L'Organisation mondiale de la 
santé (OMS) a recommandé vendredi à Donald Trump de préserver et 
d'étendre la réforme de la couverture maladie que Barack Obama a 
fait voter au cours de son bail à la présidence des Etats-Unis. 
    Le président élu, qui prendra ses fonctions le 20 janvier 
prochain, a promis d'abroger l'Obamacare, la mesure phare 
d'Obama sur le plan de la politique intérieure dont l'objectif 
est de fournir une couverture maladie aux millions d'Américains 
qui en sont privés. 
    Selon les derniers chiffres communiqués par l'administration 
sortante, l'Affordable Care Act a permis à 25 millions 
d'Américains d'obtenir une couverture santé. 
    "A l'OMS, nous encourageons véritablement la nouvelle 
administration à faire en sorte que ce contrat social soit 
élargi et que tous les citoyens américains aient accès à une 
couverture maladie", a déclaré lors d'un point de presse la 
directrice pour l'OMS des systèmes de santé, de leur gouvernance 
et de leur financement, Agnès Soucat. 
    Les Etats-Unis, a-t-elle ajouté, sont le seul pays parmi les 
35 membres de l'Organisation pour la coopération et le 
développement économique (OCDE) à ne pas s'être doté d'une 
assurance maladie universelle, qui est pourtant l'un des 
Objectifs du développement durable fixés par l'Onu pour 
l'horizon 2030. 
    Mais le Parti républicain, majoritaire dans les deux 
chambres du Congrès des Etats-Unis, voit dans l'Obamacare une 
ingérence injustifiée du gouvernement fédéral dans le domaine de 
la santé des personnes et dans le marché de l'assurance privée. 
    Fin novembre, Trump a choisi le médecin Tom Price, 
chirurgien orthopédiste et élu républicain de Georgie à la 
Chambre des représentants, pour diriger le département de la 
Santé et des Services sociaux dans sa future administration. 
    Le Dr Price est un adversaire déclaré de l'Obamacare, qu'il 
veut remplacer par des mesures de déductions fiscales pour aider 
les foyers américains à s'assurer, qui iraient de pair avec des 
économies dans les dépenses de santé.   
    Trump l'a présenté comme un responsable "exceptionnellement 
qualifié pour mettre en oeuvre notre engagement de supprimer et 
remplacer l'Obamacare et d'offrir des soins abordables et 
accessibles à tous les Américains". 
    "Il existe différentes stratégies pour rendre la couverture 
maladie universelle particulièrement favorable aux pauvres", a 
souligné Agnès Soucat à Genève. "Ce que nous disons, par 
conséquent, c'est oui, ce serait un recul si des gens perdaient 
leur couverture." 
 
 (Stephanie Nebehay; Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer