Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AIRBUS

98.21EUR
-0.14% 
Ouverture théorique 98.21
indice de référence CAC 40

NL0000235190 AIR

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    99.10

  • clôture veille

    98.35

  • + haut

    99.82

  • + bas

    97.54

  • volume

    1 281 193

  • valorisation

    76 058 MEUR

  • capital échangé

    0.17%

  • dernier échange

    25.05.18 / 17:35:03

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    92.32

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    104.10

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter AIRBUS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AIRBUS à mes listes

    Fermer

L'OMC accuse l'UE d'avoir continué à subventionner Airbus

Reuters22/09/2016 à 19:03
 (Actualisé avec précisions, citations, réaction d'Airbus) 
    par Tom Miles 
    GENEVE, 22 septembre (Reuters) - Un organe d'appel de 
l'Organisation mondiale du commerce a donné raison jeudi aux 
Etats-Unis contre Airbus  AIR.PA  dans le différend qui oppose 
Boeing  BA.N  et l'avionneur européen depuis 12 ans au sujet des 
aides publiques dont ils bénéficient. 
    Dans son rapport, le groupe spécial de l'OMC conclut que 
l'Union européenne ne s'est pas conformée à de précédentes 
décisions de l'organisation multilatérale, ce qui a permis à 
Airbus de continuer à toucher des subventions. 
    L'UE, dit le rapport, n'a respecté que deux des 36 mesures 
préconisées par l'OMC, poursuivant notamment l'attribution de 
prêts qui se chiffrent en milliards de dollars et constituent 
une cause "réelle et substantielle" de pertes de ventes pour 
Boeing. 
    Le rapport rejette en outre l'argument de l'UE selon lequel 
l'A350, l'avion le plus récent d'Airbus, n'est pas concerné par 
le différend. Le groupe spécial écrit que le gros porteur a lui 
aussi bénéficié de subventions, même s'il rejette les arguments 
des Etats-Unis sur le montant de ces aides. 
    Selon les Etats-Unis, Airbus ne s'est pas conformé à des 
décisions qui l'obligeraient à rembourser l'équivalent de 22 
milliards de dollars (19,6 milliards d'euros) de subventions, 
dont quatre milliards pour l'A350. 
    La partie européenne conteste ces chiffres, qu'elle dit 
surévalués. 
    Pour le représentant américain au Commerce, Michael Froman, 
les subventions déguisées d'Airbus ont privé Boeing et ses 
salariés de dizaines de milliards de dollars d'exportations. 
     
    L'AFFAIRE EST LOIN D'ÊTRE CLOSE 
    "Nous attendons de l'UE, de l'Allemagne, de la France, du 
Royaume-Uni et de l'Espagne -- qui font partie de nos plus 
proches partenaires commerciaux -- qu'ils respectent les règles 
de l'OMC. Nous leur demandons de cesser immédiatement le 
financement subventionné d'Airbus", a-t-il déclaré dans un 
communiqué. 
    L'Union européenne a laissé entendre qu'elle ferait appel, 
jugeant certaines parties du rapport "insatisfaisantes." 
    "Nous analysons attentivement le rapport", a dit la 
Commission européenne, ajoutant que le document de 574 pages 
devait être replacé dans le contexte général de ce différend 
commercial hors norme. Deux autres rapports de l'OMC, cette fois 
sur les subventions américaines à Boeing, sont attendus dans les 
prochains mois. 
    Airbus a également annoncé son intention de faire appel. 
    "Nous avons fait ce que nous avions à faire dans les délais 
prévus. Nous répondrons aux quelques questions restantes 
soulevées dans le rapport dans le cadre de notre appel", a dit 
une porte-parole du groupe.  
    L'OMC avait précédemment établi qu'Airbus et Boeing avaient 
l'un comme l'autre perçu des aides publiques illégales 
totalisant plusieurs milliards de dollars. 
    Les deux parties ont demandé à l'OMC l'autorisation de 
prendre des sanctions susceptibles de pénaliser d'autres 
secteurs, les Etats-Unis demandant 10 milliards de dollars de 
contre-mesures et les Européens 12 milliards. 
    Mais les représailles ne devraient pas être déclenchées 
avant la fin du processus devant l'OMC, qui a déjà pris environ 
trois ans de retard et pourrait durer encore des mois, voire des 
années selon des sources diplomatiques. 
    De nombreux observateurs s'attendent à un accord négocié 
entre les deux parties.  
     
 
 (avec Tim Hepher à Paris, David Lawder et Alwyn Scott; 
Véronique Tison pour le service français, édité par Marc 
Angrand) 
 

Valeurs associées

-0.14%
+0.26%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.