1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'ombre d'Eskom plane sur l'économie sud-africaine
Le Point01/04/2019 à 14:25

Bien loin du Venezuela plongé lui aussi dans le noir, l'Afrique du Sud est confrontée depuis le 11 février à des coupures d'électricité sans précédent. Des délestages qui tombent au plus mal pour le pays qui s'apprête à voter pour des élections générales le 8 mai prochain. Jusqu'à mardi dernier, le gouvernement sud-africain s'est dit incapable de prévoir quand ces coupures prendront fin. En fait, pour éviter le black-out total du réseau, le géant public Eskom, qui fournit 90 % de l'électricité, plonge dans le noir, pendant plusieurs heures et à tour de rôle, des quartiers entiers du pays. En 2008 déjà, les délestages avaient été utilisés pour réduire la pression sur le réseau électrique.L'origine du problème ?Même si le ministre des Entreprises publiques, Pravin Gordhan, a expliqué la semaine dernière que les autorités tentaient toujours de comprendre l'origine du problème ? « Nous avons besoin de conclure ces enquêtes. Nous reviendrons vers vous dans les 10 à 14 prochains jours », a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Johannesburg ?, la réalité est que la crise est bien plus profonde. Eskom est pointé du doigt pour sa très mauvaise gestion depuis des années. Le groupe croule sous une dette abyssale de 420 milliards de rands (26 milliards d'euros).Et actuellement le réseau est affecté par le cyclone Idai qui a frappé à la mi-mars le Mozambique voisin, où Eskom s'approvisionne partiellement....

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer