1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Italie juge "inacceptable" une barrière au col du Brenner
Reuters28/04/2016 à 13:21

    ROME, 28 avril (Reuters) - Le ministre italien de 
l'Intérieur Angelino Alfa a jugé "inacceptable" le projet de 
l'Autriche de construire une barrière au poste-frontière du col 
du Brenner pour empêcher une arrivée massive de migrants par 
cette liaison routière à partir de l'Italie. 
    "La logique de la construction de barrières est 
inacceptable", a commenté jeudi sur la chaîne de télévision 
Canale 5 Angelino Alfa qui doit rencontrer son homologue 
autrichien Wolfgang Sobotka dans la journée à Rome. 
    "Je lui dirai très clairement que les décisions unilatérales 
vont à l'encontre des règlements européens", a poursuivi le 
ministre italien.  
    L'Autriche a annoncé mercredi son projet de construire une 
barrière de 370 mètres de long au col alpin du Brenner, seul 
point de transit routier accessible pour les poids-lourds entre 
les deux pays. 
    Dans la même journée, le Parlement autrichien a adopté une 
série de dispositions restrictives du droit d'asile, ouvrant la 
possibilité d'instaurer un état d'urgence migratoire. Les 
mesures prévoient de renvoyer dans l'heure les migrants non 
éligibles au statut de réfugiés. 
    Les parlementaires pourront activer cette mesure s'ils 
estiment qu'existe une menace à l'ordre public. 
    Depuis la fermeture des frontières décrétée par plusieurs 
pays des Balkans, les migrants cherchent une voie de 
contournement qui pourrait passer par l'Italie. 
     
 
 (Gavin Jones; Pierre Sérisier pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer