Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Irlande célèbre le soulèvement de Pâques 1916 à Dublin

Reuters27/03/2016 à 15:33
    par Conor Humphries 
    DUBLIN, 27 mars (Reuters) - Des milliers de militaires 
irlandais ont défilé dimanche à Dublin pour marquer le 
centenaire du soulèvement nationaliste de Pâques 1916, qui 
devait conduire six ans plus tard à la naissance de l'Etat libre 
d'Irlande. 
    La révolte, lancée à Dublin le lundi de Pâques, 24 avril 
1916, en pleine Première Guerre mondiale, avait été écrasée en 
cinq jours par l'armée britannique. 
    Les principaux dirigeants rebelles, notamment James 
Connolly, Tom Clarke et Patrick Pearse, avaient été fusillés. 
    Les cérémonies de dimanche ont été présidées par le Premier 
ministre Enda Kenny, dont le gouvernement de coalition sortant a 
perdu sa majorité aux élections législatives du 26 février. 
    "Des cendres du Soulèvement (de 1916), de la guerre 
d'indépendance qui a suivi puis de la guerre civile, est sorti 
un Etat irlandais libre et démocratique", a déclaré le Premier 
ministre. 
    Dimanche matin, il s'est rendu à la prison dublinoise de 
Kilmainham, où durent exécutés les chefs de la rébellion. 
    La Première ministre d'Irlande du Nord, Arlene Foster, a 
refusé de participer aux commémorations, rappelant que le 
souvenir de la "Semaine sanglante" de 1916 avait été utilisé par 
l'Armée républicaine irlandaise (IRA) pour justifier ses 
attentats dans les années 1970 et 1980. 
    Sous un soleil printanier, des dizaines de milliers de 
personnes ont assisté au défilé des troupes dans les rues de 
Dublin, notamment devant les bâtiments publics qui avaient été 
occupés par les insurgés il y a cent ans, comme le General Post 
Office (GPO), la Poste centrale, et les Four Courts, le palais 
de justice. 
     
    VOIX DISCORDANTES 
    La proclamation d'indépendance, faite à l'époque par Patrick 
Pearse devant le GPO, a été lue à midi au même endroit. 
    Pourtant, le souvenir du soulèvement ne fait pas l'unanimité 
en Irlande.  
    Le parti d'Enda Kenny, le Fine Gael, a même été accusé par 
certains de ses adversaires de faire preuve d'une trop grande 
prudence dans l'hommage rendu aux combattants de 1916 -- ainsi, 
une vidéo réalisée pour ce centenaire montre des joueurs de 
rugby, et même la reine d'Angleterre, mais pas un seul des 
rebelles de la semaine de Pâques. 
    Sur la façade d'un immeuble de la banque d'Irlande dans le 
centre de Dublin, des manifestants s'en sont pris il y a 
quelques jours à un grand portrait de John Redmond, farouche 
opposant au soulèvement de 1916. 
    La mémoire de Redmond, hostile à la violence, a été saluée 
par John Bruton, l'ancien dirigeant du Fine Gael. 
    Les partis de gauche, quant à eux, ont saisi l'occasion de 
ces commémorations pour dénoncer la "trahison" des idéaux 
égalitaires des insurgés de 1916. 
    "L'Etat d'aujourd'hui n'est pas la République proclamée en 
1916. Prétendre le contraire, c'est une insulte faite aux hommes 
qui sont tombés", a affirmé Gerry Adams, le chef du Sinn Féin, 
troisième parti du pays et ancienne branche politique de l'IRA. 
 
 (Guy Kerivel pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.