Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Iran a déjoué une tentative de sabotage à la centrale d'Arak

Reuters30/10/2014 à 16:56

ANKARA, 30 octobre (Reuters) - L'Iran a annoncé avoir déjoué une tentative de sabotage des réservoirs utilisés pour stocker de l'eau lourde nécessaire au fonctionnement de son réacteur nucléaire d'Arak et a accusé "un pays étranger" d'être responsable de cet incident. Asghar Zarean, directeur adjoint de l'Organisation de l'énergie atomique cité par le journal Arman, précise que la tentative de sabotage s'est produite il y a deux semaines sur le complexe situé à une soixantaine de kilomètres au nord-ouest de la ville d'Arak. "Il y a eu des tentatives pour provoquer un dysfonctionnement dans les réservoirs de stockage destinés au transport de l'eau lourde. Mais ces tentatives ont été découvertes et déjouées avant que les réservoirs soient remplis", a expliqué Zarean cité par le journal. "Un pays étranger est derrière cette tentative", a-t-il ajouté sans autres précisions. Le site d'Arak produit de l'eau lourde pour aider au refroidissement d'un réacteur nucléaire d'une capacité de 40 mégawatts. Les autorités iraniennes affirment que ce site nucléaire est entièrement dédié à la recherche, notamment pour la production d'isotopes utilisés dans le traitement du cancer ou d'autres pathologies. Les Occidentaux continuent de soupçonner les Iraniens de chercher, sous couvert d'activités nucléaires civiles, à se doter de suffisamment de combustible fissible pour fabriquer une arme atomique. Dans le cadre de négociations avec le groupe P5+1 et d'un accord intérimaire conclu en novembre 2013, les autorités de Téhéran ont accepté de ne plus installer de composants majeurs sur le site d'Arak en échange d'un assouplissement des sanctions internationales. L'accord intérimaire arrive à expiration le 24 novembre. Téhéran s'est à plusieurs reprises plaint de tentatives secrètes menées par les Etats-Unis et Israël pour perturber son programme nucléaire. En 2010, les installations d'enrichissement d'uranium dont dispose l'Iran avaient été paralysées par un virus baptisé Stuxnet qui aurait pu être développé aux Etats-Unis et en Israël. (Parisa Hafezi; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.