Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Irak a besoin des peshmergas pour libérer Mossoul-ministre

Reuters29/12/2015 à 10:20
    par Maher Chmaytelli et Ahmed Rasheed 
    BAGDAD, 29 décembre (Reuters) - L'armée irakienne aura 
besoin de l'appui des combattants kurdes pour parvenir à 
reprendre Mossoul, la grande ville du nord de l'Irak sous 
contrôle de l'Etat islamique (EI), estime le ministre irakien 
des Finances, Hoshiyar Zebari. 
    L'agglomération à majorité sunnite, située à 400 km au nord 
de Bagdad, comptait environ deux millions d'habitants avant de 
passer aux mains des djihadistes en juin 2014. 
    Sa reconquête est devenue le prochain objectif du 
gouvernement irakien après la reprise de la ville de Ramadi ce 
week-end, premier succès d'importance des forces irakiennes face 
à l'EI depuis 18 mois. 
    "Mossoul exige une bonne préparation et un bon engagement de 
la part de tous les acteurs essentiels", explique Zebari, 
ministre d'origine kurde dans un entretien réalisé à Bagdad.   
"Les peshmergas sont une force majeure. Nous ne pourrons pas 
réussir à Mossoul sans les peshmergas", ajoute-t-il. 
    La bataille qui se prépare sera "très très difficile", 
estime Zebari. "Cela ne sera pas une opération facile parce 
qu'ils (les djihadistes) ont eu du temps pour se renforcer mais 
cela est faisable". 
    En raison de l'étendue des zones à sécuriser autour de 
Mossoul, l'armée irakienne devra compter sur le soutien de 
certaines forces locales sunnites et peut-être sur celui des 
Comités de mobilisation populaire chiites. 
    Ces comités (Hachid Chaabi) sont formés par une coalition 
peu structurée de différentes milices chiites appuyées par 
l'Iran afin de combattre Daech en Irak. 
    Les membres de cette Mobilisation populaire n'ont pas été 
autorisés à prendre part à la libération de Ramadi afin d'éviter 
des tensions avec les populations sunnites locales. 
    Fort de ce succès, le Premier ministre chiite Haïdar al 
Abadi a promis lundi que 2016 verrait la défaite de l'Etat 
islamique avec le projet d'offensive contre Mossoul. 
( ID:nL8N14H28F ) 
    "Nous allons entreprendre de libérer Mossoul et cela sera le 
coup fatal et final (porté) à Daech", a-t-il affirmé dans un 
discours.  
    La reconquête de Mossoul, estime Zebari, marquerait 
effectivement la fin du califat proclamé par l'Etat islamique à 
travers la Syrie et l'Irak. 
    "C'est là qu'Abou Bakr al Bagdadi (le leader de l'EI) a 
déclaré son califat", rappelle Zebari. "C'est littéralement leur 
capitale". 
     
 
 (Pierre Sérisier pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.