Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'insoutenable intensité de Daniel Day-Lewis

Le Monde09/02/2018 à 06:36

Le comédien Daniel Day-Lewis, le 30 janvier, à Paris.

L'acteur pousse la pratique de son art à l'extrême, s'appropriant ses personnages par une maîtrise totale de leurs gestes. Un investissement si éprouvant que le Britannique pense à chaque fois raccrocher. A 60 ans, son rôle d'un grand couturier dans « Phantom Thread » pourrait lui valoir un quatrième Oscar.

Il parle en secouant la tête, presque par dépit. Puis, comme pour s'infliger une blessure, se frotte la main droite sur son crâne rasé. Cette absence de cheveux traduit la mélancolie de Daniel Day-Lewis, contraste avec la chevelure grise, abondante, méticuleusement arrangée de Reynolds Woodcock, le couturier de renom, dans le Londres des années 1950, qu'il incarne dans Phantom Thread, de Paul Thomas Anderson.

Cette toison impeccable qu'il a portée pendant le tournage, c'était un signe de son effort pour entrer dans la peau de son personnage. Une habitude chez l'acteur irlando-britannique, trois fois oscarisé, d'abord pour My Left Foot (Jim Sheridan) en 1990, puis There Will Be Blood (Paul Thomas Anderson) en 2008 et Lincoln (Steven Spielberg) en 2013, et qui pourrait décrocher une quatrième statuette pour Phantom Thread.

Depuis ses débuts, l'immersion dans un rôle lui apparaît comme la seule conception possible de son métier. Pour son personnage d'Indien dans Le Dernier des Mohicans (1992), de Michael Mann, il avait appris à chasser et à dépecer les animaux. « S'il n'avait pas tué l'animal, il ne mangeait pas », nous confiait alors le réalisateur. Le comédien avait tenu à ne pas dormir pendant trois jours avant de tourner une scène d'interrogatoire dans Au nom du père (Jim Sheridan, 1993), où il est accusé, à tort, d'avoir fomenté un attentat avec l'IRA.

Parcours du combattant Après avoir accepté le rôle d'Abraham Lincoln, Daniel Day-Lewis signait tous ses messages du no...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.