Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Inde s'en prend aux VTC après un viol impliquant Uber

Reuters09/12/2014 à 17:15

NEW DELHI, 9 décembre (Reuters) - Les autorités indiennes ont ordonné mardi l'arrêt des activités de toutes les compagnies de taxis non homologuées après les accusations de viol portées par une femme contre un chauffeur sous contrat avec la société américaine Uber. L'affaire connaît un grand retentissement en Inde, la police reprochant au suspect d'avoir falsifié un document administratif et d'avoir dissimulé le fait qu'il avait déjà été inculpé pour viol dans le passé. Elle a ainsi mis au jour les lacunes de l'administration en matière de surveillance de ce type d'activité. Lundi, la municipalité de New Delhi a ordonné à Uber et à tous les autres services de taxi utilisant des applications mobiles d'interrompre leurs activités dans la capitale. "Les prestataires de services qui ne sont pas homologués (...) sont interdits d'exercice tant qu'ils ne seront pas homologués", a déclaré Rajnath Singh, le ministre de l'Intérieur, devant des députés qui l'interrogeaient sur l'insécurité des femmes à New Delhi. "La police de Delhi enquête aussi sur la question d'une possible responsabilité juridique du service de taxis Uber dans le crime commis", a-t-il ajouté. Cette affaire ne fait qu'ajouter aux difficultés que rencontre Uber, champion des voitures de tourisme avec chauffeur (VTC) dans son développement international. Les autorités thaïlandaises ont elles aussi ordonné mardi à la société de cesser ses activités, arguant de l'absence d'homologation et d'assurance des chauffeurs et du non-respect de la réglementation en matière de paiement par carte de crédit. Au Vietnam, des discussions prévues lundi entre Uber et le ministère des Transports ont été annulées; un adjoint du ministre avait auparavant jugé que l'activité de la société était illégale. En Indonésie, pays le plus peuplé d'Asie du Sud-Est, un conseiller de l'autorité de régulation du marché des transports a expliqué qu'Uber n'avait aucune autorisation d'exercer et que ses services étaient illégaux, mais il a reconnu que la loi n'était pas appliquée. Uber s'est refusé à tout commentaire sur ses activités au Vietnam et en Indonésie, arguant de la "crise" en cours en Inde. La société américaine, qui se heurte aussi à l'hostilité des compagnies de taxis dans certains pays européens, comme la France, a annoncé vendredi dernier avoir bouclé une nouvelle levée de capitaux qui la valorise à 40 milliards de dollars (32,3 milliards d'euros). ID:nL6N0TO4O4 (Aditya Kalra et Malini Menon, avec Andrew MacAskill et Nigam Prusty, Marc Angrand pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.