Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Inde prête à parler avec le Pakistan des violences au Cachemire

Reuters17/08/2016 à 14:39
    SRINAGAR/NEW DELHI, 17 août (Reuters) - L'Inde est disposée 
à envoyer au Pakistan son diplomate de plus haut rang pour 
participer à des discussions visant à ramener le calme dans la 
région contestée du Cachemire, a-t-on appris mercredi auprès du 
ministère des Affaires étrangères. 
    Le secrétaire aux Affaires étrangères, Subrahmanyam 
Jaishankar, entend répondre à l'invitation de son homologue 
pakistanais, a-t-on précisé. Le ministère pakistanais des 
Affaires étrangères n'était pas immédiatement joignable. 
    Cette main tendue intervient après 40 jours de violences 
transfrontalières et d'affrontements au Cachemire indien, la 
seule région majoritairement musulmane du pays. 
    Les violences, qui ont fait 64 morts et des milliers de 
blessés, ont éclaté après la mort d'un commandant du groupe 
islamiste Hizbul Mujahideen, tué par les forces de sécurité 
indiennes. Ce groupe, basé au Pakistan, bénéficie de soutiens 
importants du côté indien de la frontière. 
    Le Pakistan, qui revendique la souveraineté sur cette région 
depuis la partition de 1947 et a depuis livré trois guerres à 
l'Inde, a condamné les violences des forces de sécurité. 
    Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a de son côté 
accusé les autorités pakistanaises de "glorifier" le terrorisme 
et affirmé avoir reçu le soutien de dirigeants de régions 
pakistanaises elles aussi en proie à la violence, dont le 
Balouchistan. 
    Le Haut Commissaire aux droits de l'homme de l'Onu, Zeid 
Ra'ad al Hussein, a déploré mercredi dans un communiqué que ni 
New Delhi, ni Islamabad n'aient autorisé les enquêteurs des 
Nations unies à se rendre sur le terrain pour vérifier de 
manière indépendante des informations sur de possibles 
violations des droits de l'homme. 
    "Sans accès, nous ne pouvons que craindre le pire", a-t-il 
souligné. 
 
 (Fayaz Bukhari et Douglas Busvine, avec Stéphanie Nebehay à 
Genève; Tangi Salaün pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.