1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Inde impose 5% d?éthanol dans l?essence

Commodesk27/11/2012 à 10:14

Commodesk - Les raffineurs indiens de pétrole devront incorporer 5% d'éthanol à leur production d'essence à compter du mois de décembre, ont décidé les autorités du pays, l'objectif étant de réduire la facture des importations pétrolières. Un programme avait déjà été mis en œuvre dans 13 Etats, avec l'objectif non contraignant de 5%, mais les taux effectifs ne sont cette année que de 2%.

Les prix seront établis par le marché, et non fixés par l'Etat comme cela avait été envisagé. Le gouvernement autorisera par ailleurs les importations d'éthanol pour permettre aux raffineurs d'atteindre leurs objectifs en cas de production domestique insuffisante.

La mesure nécessitera 1 milliard de litres d'éthanol par an. L'Inde, où l'éthanol est issu de la mélasse, un sous-produit du raffinage du sucre de canne, devait produire plus de 2 milliards de litres d'éthanol cette année, dont 400 millions de litres destinés aux carburants. Les industriels de la chimie craignent une forte hausse des prix.

Un rapport de l'USDA de juin dernier estimait que les distilleries indiennes avaient des capacités suffisantes pour assurer l'objectif d'incorporation de 5%, mais les possibilités dépendent aussi de la récolte de canne, qui peut varier fortement d'une année sur l'autre.

Les capacités de production pourraient partiellement être ajustées par une réduction des exportations. Ces dernières années par exemple, une part conséquente de la production de mélasse était vendue en Europe pour l'alimentation du bétail.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer