Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

Blé

4.79USD
-4.15% 
valeur indicative 4.13 EUR

XD0002742308 WWY

CBOT données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    4.78

  • clôture veille

    5.00

  • + haut

    4.79

  • + bas

    4.78

  • +haut 12 derniers mois

    5.54

  • +bas 12 derniers mois

    3.87

  • volume

    0

  • dernier échange

    19.06.18 / 03:42:05

  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur Blé

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter Blé à mes listes

    Fermer

L'Inde du côté des exportateurs de blé

Commodesk20/12/2012 à 12:18

Commodesk - Après avoir réalisé une récolte record de céréales en 2011-2012, à 90 millions de tonnes, l'Inde dispose d'importants stocks de blé.

Au mois de juin, plusieurs millions de tonnes de blé étaient entreposés à l'air libre faute d'espaces de stockage disponible. Le gouvernement a autorisé les exportations sans restrictions, aussi bien pour les organismes publics que pour les opérateurs privés. Les ventes de blé avaient été gelées pendant quatre ans, entre 2007 et avril 2012.

Mais les objectifs de livraisons ne sont pas atteints et les stocks ne diminuent pas aussi rapidement que l'aurait souhaité le gouvernement. Pour autant, l'Inde est rapidement devenue un pays exportateur de blé.

Les difficultés des négociants indiens pour écouler la production locale sont principalement liées à la qualité. Le blé indien contient un plus faible taux de protéine que dans les autres grands pays producteurs. Celui-ci est compris entre 10 et 11% en Inde, contre 13% en Australie et au Canada, par exemple. Cela impacte la qualité de la farine, mais également l'utilisation pour l'alimentation animale : plus la teneur en protéine est faible, plus les quantités nécessaires sont importantes.

La sécheresse aux Etats-Unis et dans les pays de la mer Noire (Russie, Ukraine, Kazakhstan), qui a limité les quantités disponibles sur le marché, a quelque peu aidé l'Inde. Surtout, l'augmentation des cours mondiaux a permis d'accroître les revenus des producteurs, et donc de restreindre le programme de soutien du gouvernement. La subvention fédérale annuelle a ainsi été réduite de 60% depuis le début de l'année, à cinq milliards de roupies (70 millions d'euros).

Les prix de vente depuis avril dernier ont toujours dépassé 300 dollars la tonne avec un record fin novembre à 326 dollars. Cela reste légèrement en dessous des cours mondiaux, puisque le prix sur le Chicago Board of Trade (CBoT) a atteint 346 dollars la tonne l'été dernier, et s'établit désormais à 310 dollars.

D'après les données officielles, les exportations de blé depuis les stocks gouvernementaux ont atteint un million de tonnes depuis avril, et devraient s'établir à trois millions de tonnes en 2013. Le département américain de l'Agriculture (USDA), de son côté, prévoit au total des exportations à six millions de tonnes. Cela placerait l'Inde au même niveau que l'Ukraine et juste devant l'Argentine, traditionnellement deux grands pays exportateurs.

Le blé indien est essentiellement vendu dans les pays du Moyen-Orient. Le gouvernement profite notamment de la poursuite de ses relations commerciales avec l'Iran, malgré l'embargo international contre Téhéran, pour échanger des produits agricoles contre du pétrole.

Cependant, les stocks de fin de campagne pourraient de nouveau dépasser 20 millions de tonnes, du fait d'une nouvelle récolte record en 2012-2013, à 93,9 millions de tonnes. A moyen terme, il faudra compter sur l'Inde comme acteur sur le marché mondial des exportations de blé.

Valeurs associées

-3.45%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.