Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'important, c'est pas la chute

So Foot27/08/2017 à 19:58

L'important, c'est pas la chute

Humilié logiquement à Anfield dimanche (0-4), Arsenal vient d'enchaîner une deuxième défaite consécutive en Premier League mais aussi de toucher ses limites.

Le générique annonçait le pire. Thierry Henry, de nouveau coincé dimanche dans son costume de consultant, avoue même n'avoir ressenti aucune surprise. Le supporter de foot est habitué à assumer les défaites, le joueur aussi. "Je ne suis pas choqué. C'est ce que j'attendais d'Arsenal et je vous avais même prévenu au début de la saison", glisse l'ancien international français et buteur des Gunners. L'épisode n'est pas terminé mais tout le monde a déjà compris : à Anfield, Arsenal s'écroule. Qu'est-ce que la désillusion ? Par définition, on qualifie de "désillusion" le "sentiment produit lorsqu'un individu se rend compte que la réalité est différente de ce qu'il avait imaginé, et ce au terme d'un processus détruisant progressivement une illusion". En rentrant de Stoke-on-Trent samedi dernier avec la première défaite de la saison dans ses valises, Arsène Wenger avait souhaité conserver "les choses positives". Comme s'il s'accrochait une nouvelle fois aux vieilles formules.

Liverpool donne la leçon à Arsenal

Depuis le début de sa carrière, l'Alsacien, humaniste convaincu, a toujours avancé ainsi : positiver, placer la solution entre les mains de ses joueurs, tester leur pouvoir de réaction. Ses joueurs sont libres, avant tout. Libres de s'exprimer dans un cadre donné mais responsables aussi de redresser un navire qui dérive. Dans la tête de Wenger, venir à Liverpool à ce moment de la saison - soit après quatre journées - avait donc avant tout pour objectif de tester la mentalité de son groupe. Ce déplacement à Anfield aura finalement été une brève histoire du temps qui accompagne les Gunners depuis plusieurs mois, plusieurs saisons. On pourrait retenir la forme - l'humiliation subie (0-4) - mais on s'arrêtera avant tout sur la forme : dimanche, mentalement, Arsenal s'est éteint. Ce n'est qu'un match de foot, ce n'est qu'une défaite mais c'est aussi un peu plus que ça. C'est une histoire de la chute et si l'on passe notre vie à perdre, le réveil sera un révélateur. Car l'important n'est pas de tomber mais d'apprendre à tomber. C'est aussi ça l'expérience.

L'issue et

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.