1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'immigration clandestine au cœur de la visite de Macron à Mayotte
Le Monde21/10/2019 à 20:16

Le chef de l'Etat entame, mardi 22 octobre, un déplacement de quatre jours sur les îles françaises de l'océan Indien, de Mayotte à la Réunion.

Emmanuel Macron, accompagné de six membres du gouvernement, entame mardi 22 octobre un déplacement de quatre jours dans les îles françaises de l'océan Indien, qui le mènera de Mayotte à La Réunion en passant par une brève escale à la Grande Glorieuse, l'une des îles Eparses, objets d'un litige avec Madagascar sur la souveraineté de l'archipel. Aucun chef d'Etat français ne s'y était rendu auparavant.

Au cœur du voyage présidentiel à Mayotte, la question de l'immigration. Près d'un habitant sur deux est de nationalité étrangère. A Mamoudzou, la préfecture, ce taux approche les 60 %. Une situation qui pèse lourdement sur la situation démographique, économique et sociale du département. Le déséquilibre s'est encore accru entre 2012 et 2017. Le déficit migratoire des natifs de Mayotte a presque doublé par rapport à la période 2007-2012, du fait des départs, notamment de jeunes, vers La Réunion ou la métropole, en raison de l'insuffisance des structures scolaires, universitaires ou sanitaires.

Sur la même période, le solde migratoire des natifs de l'étranger a été multiplié par dix. Certains vont jusqu'à évoquer la crainte d'« un grand remplacement » de la population. Aux élections européennes de mai 2019, le Rassemblement national a obtenu 46,1 % des suffrages à Mayotte.

Demandeurs d'asile venus d'Afrique

« Mayotte est confrontée à un double défi migratoire, explique Julien Kerdoncuf, sous-préfet chargé de la lutte contre l'immigration clandestine. Le flux traditionnel en provenance des Comores et, maintenant, un flux venant de la région des Grands Lacs - Burundi, Congo ou Rwanda -, fortement dynamique, qui double pratiquement chaque année. » Ainsi, le nombre de demandeurs d'asile en provenance d'Afrique est passé de moins de 100 en 2014 à près de 1 000 depuis le début de l'année. « Mayotte est en train de devenir une nouvelle voie d'accès vers l'Europe », souligne un haut responsable, ce qui inquiète au plus haut point les autorités françaises.

... Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer