Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'immigration au coeur du duel pour la succession de Cameron

Reuters09/07/2016 à 13:40
 (Actualisé avec soutien du Daily Telegraph à Theresa May) 
    par Costas Pitas 
    LONDRES, 9 juillet (Reuters) - Les deux candidates à la 
succession du Premier ministre britannique David Cameron 
promettent d'imposer des règles d'entrée plus strictes pour les 
citoyens européens qui arrivent en Grande-Bretagne dans deux 
interviews publiées vendredi. 
    Un peu plus de deux semaines après la décision prise par les 
Britanniques de sortir de l'Union européenne, la ministre de 
l'Intérieur Theresa May et celle de l'Energie Andrea Leadsom 
promettent toutes les deux de limiter la liberté de circulation 
des citoyens de l'espace européen.     
    "Les personnes qui partent en vacances ou qui sont en voyage 
d'affaires ou poursuivent des collaborations scientifiques 
seront en mesure de le faire, mais le droit de résider et de 
travailler ici sera soumis à des permis de travail", déclare 
Andrea Leadsom dans un entretien accordé au Times. 
    Elle suggère en outre qu'après le 9 septembre, date à 
laquelle le nouveau Premier ministre aura été élu, les 
ressortissants européens qui arriveront pourraient ne plus 
rester au Royaume-Uni et bénéficier des droits garantis par les 
traités européens : "Vous n'avez pas à garantir la liberté de 
circulation (des personnes) pour toujours", dit-elle au journal. 
    Theresa May, qui est arrivée en tête du scrutin organisé 
jeudi par le groupe parlementaire conservateur, annonce pour sa 
part qu'elle changera les règles de la liberté de circulation. 
  
    "Si je suis Première ministre, nous sortirons de l'Union 
européenne et cela signifiera en partie un contrôle de la 
liberté de circulation", dit-elle au Daily Telegraph. 
     
    CHOIX CARDINAL 
    Pour les 52% de Britanniques qui ont voté pour le Brexit, 
contrôler les flux migratoires à destination du Royaume-Uni 
était un enjeu majeur. Si le pays souhaite continuer à avoir 
accès au marché unique européen, il pourrait toutefois devoir 
accepter d'accueillir les citoyens européens. 
    Selon un sondage ORB pour The Independent publié vendredi, 
48% des personnes interrogées disent préférer garder un accès au 
marché européen, alors que 37% jugent un contrôle accru de 
l'immigration venue d'Europe plus important. 
    Mardi, le président du Conseil européen, Donald Tusk a 
rappelé que "l'accès au marché unique passe obligatoirement par 
l'acceptation des quatre libertés" : libre circulation des 
biens, des services, des capitaux et des personnes.   
    Le duel entre May et Leadsom vient de commencer, et a déjà 
tourné au vinaigre. Dans l'interview au Times, Andrea Leadsom a 
évoqué le fait que Theresa May n'avait pas d'enfants comme 
argument en sa défaveur.  
    "Elle a peut-êtres des nièces, des neveux, des tas de 
personnes, mais j'ai des enfants qui vont avoir des enfants qui 
seront directement partie prenante de ce qui va arriver dans le 
futur", rapporte l'article qui la cite, titré de la déclaration 
"Etre une mère me donne l'avantage sur May". 
    Leadsom a affirmé vendredi soir sur son compte Twitter: 
"Vraiment affligeant et l'exact opposé de ce que j'ai dit. Je 
suis écoeurée." 
    Le Daily Telegraph, journal influent dans les milieux 
conservateurs, a apporté samedi son soutien à Theresa May.  
 
 (Julie Carriat et Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.