1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'hymne nazi chanté à la Fed Cup aux États-Unis

Le Point13/02/2017 à 09:05

Avant le coup d'envoi du premier simple États-Unis-Allemagne, à Hawaï, une soliste a interprété le premier couplet de l'hymne allemand qui, comme le deuxième, est interdit depuis 1945.

Une version ancienne et controversée de l'hymne allemand a été utilisée avant la rencontre du 1er tour de la Fed Cup entre les États-Unis et l'Allemagne samedi, à Hawaï, obligeant la Fédération américaine de tennis à présenter ses excuses.

"La Fédération américaine présente ses excuses sincères à l'équipe d'Allemagne et à ses supporters pour l'utilisation de la version ancienne de l'hymne allemand", a indiqué l'USTA sur son compte Twitter. "Cette erreur ne se reproduira plus", a-t-elle ajouté.

Avant le coup d'envoi du premier simple entre Alison Riske et Andrea Petkovic à Lahaina (Hawaï), une soliste a interprété le premier couplet de l'hymne allemand qui, comme le deuxième, est interdit depuis 1945. Ce premier couplet, qui commence par "Deutschland, Deutschland über alles" (littéralement "L'Allemagne, l'Allemagne par dessus tout"), a une connotation ouvertement nationaliste. L'hymne allemand débute, depuis 1952 dans l'ancienne Allemagne de l'ouest, et depuis 1990 dans l'Allemagne réunifiée, par ce qui était initialement le troisième couplet "Einigkeit und Recht und Freiheit" (littéralement Unité, droit et liberté). La RDA communiste avait, elle, adopté son propre hymne entre 1949 et 1989.

Un "scandale inexcusable"

Les joueuses de l'équipe d'Allemagne, leur encadrement et les quelques dizaines de supporters présents n'ont pas caché leur...

Lire la suite sur Le Point.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • g.gicque
    13 février12:59

    à frk987: bien d'accord et pourtant j'aime mon pays - j'ai d'ailleurs donné ....Je ressens un malaise lorsque j'entends les paroles de la marseillaise dans un contexte sportif et en principe festif !!!

    Signaler un abus

  • g.gicque
    13 février12:54

    Après l'Amérique d'abord, l'Amérique d'abord, pas surpris !!!

    Signaler un abus

  • frk987
    13 février09:44

    Tant que l' Allemagne ne changera pas d'hymne national il sera dans toutes les mémoire le fameux "Deutschland, Deutschland über alles". Remarquez ça vaut notre hymne national où le sang coule à flot......et en plus la musique est nulle.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer