Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'ex-patronne de l'INA recasée au ministère de la Culture

Le Parisien20/05/2015 à 16:38

L'ex-patronne de l'INA recasée au ministère de la Culture

Agnès Saal, l'ex-présidente de l'Institut national de l'audiovisuel (INA) dont les notes de taxi faramineuses avaient créé la polémique, n'est pas restée longtemps sur la touche.

Haut fonctionnaire du corps des administrateurs civils, elle a retrouvé son ministère d'origine, celui de la Culture, selon une information du journal Le Monde. Agnès Saal est rattachée au secrétariat général du ministère avec un titre de «chargée de mission sur les questions de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences». Petite précision du quotidien du soir qui risque de faire grincer des dents : le poste «semble avoir été crée pour l'occasion»…

40 000 € de frais de taxi en dix mois, dont 6700 € dépensés par son fils

Agnès Saal, 57 ans, avait été contrainte de démissionner le 28 avril après le scandale de ses frais de taxi dépassant les 40 000 € en dix mois de fonction, dont 6700 € dépensés par son fils qui disposait du code de réservation de sa mère chez G7. C'est une lettre anonyme envoyée par un mystérieux corbeau à tous les administrateur de l'INA qui avait mis le feu aux poudres. L'ancienne directrice générale du Centre Pompidou avait concédée dans un premier temps une «maladresse».

La ministre de la Culture, Fleur Pellerin, avait réagi fermement et avait d'abord exigé «le remboursement intégral» des «frais de déplacement privés de la présidente» de l'Institut national de l'audiovisuel. Puis elle lui avait demandé de lui présenter sa démission. Elle risque bien désormais de la recroiser dans les couloirs de la rue de Valois, où Agnès Saal, diplômée de Sciences Po et de l'Ena, a retrouvé un bureau.

Un nouveau patron est nommé

La page Agnès Saal est tournée. Un nouveau président de l'Institut national de l'audiovisuel a été nommé ce mercredi en Conseil des ministres. Laurent Vallet, prend la tête de l'INA. Cet administrateur civil âgé de 45 ans et diplômé de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

32 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • miez1804
    21 mai09:24

    Moi President t'est ou? Ton silence nous rend sourd!

    Signaler un abus

  • M415325
    21 mai07:56

    Scandaleux

    Signaler un abus

  • sarestal
    20 mai20:22

    Cela ressemble à un boulot virtuel de copinage mais avec une paye réelle payée par le contribuable.

    Signaler un abus

  • 2445joye
    20 mai19:11

    La punition, c'est le titre de sa nouvelle fonction puisqu'il ne veut strictement rien dire. Il lui va donc falloir le définir avant de l'exercer.

    Signaler un abus

  • M8252219
    20 mai18:58

    Il semble bien que pour les ministères et le gouvernement ce genre de vol soit sans importance, que des hauts fonctionnaires peuvent sans aucun risque se passer d'un comportement honnête. Les sans dents apprécient!!!!!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.