Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Europe s'interroge sur le changement de ton de Donald Trump

Reuters24/02/2017 à 16:23
    par Alastair Macdonald 
    BRUXELLES, 24 février (Reuters) - En se disant "totalement 
favorable" à l'Union européenne, qualifiée de "formidable" dans 
une interview à Reuters, Donald Trump a surpris bon nombre de 
responsables à Bruxelles, qui s'interrogent sur ce changement de 
ton du président américain à l'égard d'un projet qu'il avait 
jusque-là copieusement dénigré. 
    Les propos de Donald Trump contrastent en effet avec 
d'autres de ses remarques sur l'UE, taxée de "véhicule pour 
l'Allemagne", ou avec son enthousiasme pour le Brexit et sa 
prédiction selon laquelle d'autres pays membres du bloc suivront 
l'exemple britannique. 
    Les diplomates européens voient dans ce revirement l'oeuvre 
du vice-président Mike Pence, qui aurait convaincu son patron 
des mérites de l'UE après en avoir été lui-même persuadé lors de 
sa visite à Bruxelles en début de semaine.  
    Mais ils attendent de voir si la politique européenne de 
Trump épousera le langage pro-UE employé par Mike Pence lundi 
dernier ou la vision de Steve Bannon, l'éminence grise du 
président américain, qui ne cache pas son hostilité envers le 
bloc. 
    Pendant que Mike Pence préparait son voyage en Europe en vue 
de rassurer les alliés des Etats-Unis, le stratège en chef de 
Donald Trump, ex-patron du site ultraconservateur Breitbart 
News, s'entretenait avec l'ambassadeur d'Allemagne à Washington. 
Il lui a dit qu'il considérait l'UE comme une construction 
déficiente et qu'il privilégiait une approche bilatérale avec 
les Etats européens.   
    Dans son interview à Reuters, Donald Trump a délivré un 
message conciliant. A la question de savoir s'il soutenait 
l'Union européenne comme organe de gouvernement du continent, le 
président américain a répondu: "Bien sûr (...) Je suis 
totalement favorable à l'UE. Je pense que c'est formidable, 
s'ils sont contents. S'ils sont contents, j'y suis favorable." 
     
    "PENCE 1, BANNON 0" 
    "Pence 1, Bannon 0", a déclaré un haut fonctionnaire de l'UE 
en réaction à ces propos qui vont, selon lui, "clairement et 
explicitement à l'encontre de ce que dit Bannon". 
    "Nous commençons à voir des traces de pragmatisme à 
Washington", s'est réjoui un autre haut responsable de la 
politique étrangère de l'UE.  
    Pour un diplomate, l'Union européenne commence à récolter 
les fruits de son discours auprès de Mike Pence, selon lequel 
l'UE en tant que bloc est bénéfique pour les Etats-Unis.  
    "Pence a clairement compris quelque chose pendant la 
rencontre", a dit un haut responsable européen à propos de 
l'entretien entre le vice-président américain et le président du 
Conseil européen Donald Tusk.  
    L'ancien Premier ministre polonais a dit lui-même avoir 
parlé avec une franchise inhabituelle lors de ce rendez-vous et 
rappelé publiquement l'engagement de l'ancien président 
républicain Ronald Reagan en faveur de l'Europe. 
    "Je pense que Pence a été surpris par la vigueur des 
questions et l'inquiétude de Tusk", a déclaré un responsable 
européen. "Il a dit qu'il transmettrait le message à Trump. Il 
semble que Trump ait entendu." 
    La question reste cependant posée à Bruxelles: "Trump 
dira-t-il la même chose demain?" 
    Interrogé sur les derniers propos du locataire de la Maison 
blanche, un porte-parole de la Commission européenne s'est borné 
à dire que l'exécutif bruxellois les avait lus "avec intérêt". 
 
 (Avec Robin Emmott; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.