Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Europe de Rubens exposée au Louvre-Lens

RelaxNews22/05/2013 à 15:19

"Agrippine et Germanicus" de 1614 par Pierre Paul Rubens AFP PHOTO PHILIPPE HUGUEN

(AFP) - Homme de cour et de lettres, diplomate, le peintre flamand Rubens (1577-1640) est à l'honneur au Louvre-Lens, antenne du prestigieux musée parisien dans cette ville du nord de la France, qui lui consacre sa première exposition internationale, "L'Europe de Rubens".

L'exposition, à partir de mercredi, "va bien au-delà d'une simple réunion d'oeuvres de Rubens, explique à l'AFP le commissaire de l'exposition Blaise Ducos: "J'ai voulu montrer l'Europe de Rubens dans sa variété, donner des repères dans ce continent qu'est l'oeuvre de Rubens".

"Le grand propos de l'exposition, c'est de sortir Rubens du feu d'artifice baroque", explique M. Ducos, "pour montrer qu'il est l'homme d'un parti, d'un clan, d'une dynastie, d'une religion: les Habsbourg, les Espagnols essentiellement, et la religion catholique". "La Rome des papes, c'est le coeur de l'Europe de Rubens".

Quelque 170 oeuvres, dont plus de la moitié de Rubens lui-même, prêtées par 53 musées et particuliers, sont présentées jusqu'au 23 septembre dans la galerie d'exposition temporaire du Louvre-Lens, sur quelque 1.800 mètres carrés.

"Rubens est quelqu'un qui pense, qui rêve, qui peint en grand: tout se fait à une grande échelle. Dans un espace comme celui-ci, cela convient à merveille", se félicite Blaise Ducos, conservateur au département des peintures du musée du Louvre.

L'Europe de Pierre Paul Rubens est d'abord celle des cours d'Espagne, de France et d'Angleterre, des rois et des princes qui lui commandent décors et portraits. Une imposante Anne d'Autriche, reine de France, peinte en 1622, accueille le visiteur, entourée de Philippe III d'Espagne et de Marie de Médicis.

"Corps excessifs, puissants, héroïsés"

Installé à Anvers, que les conservateurs de musée surnomment "le Hollywood de l'image du XVIIe siècle", selon Blaise Ducos, Rubens fait travailler plusieurs dizaines de collaborateurs dans son atelier qui produit peintures et gravures.

"Rubens, c'est l'histoire d'un grand succès commercial et social", explique Blaise Ducos. Le peintre, qui pour l'essentiel réalise des commandes, "vit comme un prince", souligne-t-il.

Fasciné par Michel-Ange, Rubens peint "des corps excessifs, puissants, héroïsés", analyse Blaise Ducos devant une série d'écorchés.

Grand voyageur, alors que la majorité de la population de l'époque naît, vit et meurt au même endroit, Rubens est aussi un intellectuel, qui, comme Léonard de Vinci, note ses pensées sur des carnets.

Il se passionne pour le Grand Camée de France, une pierre impériale romaine, prêtée au Louvre-Lens par la Bibliothèque nationale de France, et s'attache à en découvrir le sens.

Cette exposition est la première grande exposition internationale du Louvre-Lens, qui a accueilli 500.000 visiteurs depuis son inauguration en décembre 2012.

"On a des emprunts aussi bien de Los Angeles, Washington, New York que de Copenhague, Madrid, Vienne ou Paris", souligne le directeur du musée Xavier Dectot. "C'est l'occasion d'implanter intellectuellement le Louvre-Lens dans ce paysage international", explique-t-il à l'AFP.

mlm/pm/thm/cac

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.