Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'euro en légère hausse face au dollar en attendant la Fed
AFP16/09/2020 à 10:52

L'euro progressait un peu mercredi face au dollar, dans l'attente notamment d'une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui devrait concrétiser des changements annoncés le mois dernier.

Vers 08H45 GMT (10H45 à Paris), l'euro prenait 0,19% face au billet vert, à 1,1869 dollar.

Les investisseurs prendront connaissance de la décision de politique monétaire de la banque centrale américaine à 18H00 GMT. Une conférence de presse de son président suivra.

"Jerome Powell a déjà annoncé (des évolutions) sur le ciblage de l'inflation (...) donc aucun changement n'est attendu cette fois-ci", a cependant souligné Jasper Lawler, analyste pour London Capital Group.

Fin août, le président de la Fed avait en effet profité de la réunion annuelle des Banques mondiales, virtuelle cette année, pour expliquer qu'une inflation supérieure à l'objectif des 2% pourrait être tolérée pendant un certain temps sans entraîner une augmentation automatique des taux d'intérêt.

Jusqu'alors, la politique habituelle voulait que les taux d'intérêt soient abaissés pour stimuler l'économie, mais rehaussés lorsque l'inflation devient trop forte.

Une hausse des taux d'intérêt rend la devise plus rémunératrice et donc plus attractive pour les cambistes.

De ce fait, "l'attention se portera sur les projections économiques", et notamment concernant le chômage, a ajouté M. Lawler.

Mais, "avant la Fed, les ventes au détail aux Etats-Unis seront sous les projecteurs, apportant des éléments d'information sur la santé des consommateurs et sur leurs envies de dépenses", a souligné Fiona Cincotta, analyste pour City Index.

--------------------------------------

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer