1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'étrange départ de Monsieur Jack
So Foot22/03/2018 à 14:00

L'étrange départ de Monsieur Jack

L'Angleterre commence sa préparation pour la Coupe du monde ce vendredi avec un match amical à Amsterdam contre les Pays-Bas. L'occasion pour Jack Wilshere (26 ans), de retour en sélection après presque deux ans d'absence et en fin de contrat à Arsenal, de prouver qu'il peut encore devenir ce qu'il aurait dû être.

Londres, le 16 février 2011. Wilshere, tout juste dix-neuf balais mais déjà professionnel depuis trois ans, marche sur Barcelone et emmène Arsenal vers une victoire 2-1 dans la manche aller du huitième de finale de Ligue des Champions. Les Gunners se feront éliminer trois semaines plus tard après une cruelle défaite 3-1 en Catalogne, mais l'essentiel est ailleurs. L'Europe est prévenue, Arsène Wenger et les siens tiennent une pépite qui va les mener vers un avenir radieux.
Sept ans plus tard, Jack Wilshere a beau toujours porter le maillot d'Arsenal, rien ne s'est passé comme prévu. Les Canonniers ont collectionné les déceptions et Wilshere (26 ans), dont le contrat arrive à expiration en juin, est sur le point de faire ses adieux à son club de cœur, avec en toile de fond une question : comment a-t-il pu en arriver là ?

Jack Weelchair


Si tout le monde se souvient du jour où Jack Wilshere s'est mis l'Europe dans la poche, on connaît aussi le jour où tout a commencé à déconner. Le 31 juillet 2011, cinq mois après la balade de Jack face à Barcelone, Arsenal affronte les New York Red Bulls de Thierry Henry en Emirates Cup, en préparation de la saison à venir. Wilshere quitte ses coéquipiers après seulement sept minutes, la faute à ce qu'on pense à l'époque être " une petite blessure sans gravité à la cheville". Le vrai bilan médical donne un autre verdict : fin de saison.

Au fil des années, Wilshere enchaîne les blessures comme un adolescent collectionne les déceptions amoureuses : douloureusement. Hormis une seule saison presque pleine qui débouche sur une Coupe du monde 2014 ratée, le milieu de terrain à la conduite de balle brésilienne et au tacle corse passe son temps entre le terrain et l'infirmerie de l'Emirates Stadium, au point de se faire affubler d'un surnom cruellement génial : Jack Weelchair (chaise roulante, en anglais). En octobre 2016, lorsqu'il affronte Tottenham sous le maillot rouge et noir de Bournemouth où il est prêté, Wilshere boucle 90 minutes d'un match de foot pour la première fois depuis septembre 2014, soit 771 jours.

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer