1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'étau se resserre autour de Rakka, fief syrien de l'EI

Reuters26/03/2017 à 16:20
    BEYROUTH, 26 mars (Reuters) - Les Forces démocratiques 
syriennes (FDS), alliance de miliciens kurdes et de combattants 
arabes soutenue par les Etats-Unis, ont annoncé dimanche avoir 
pris le contrôle d'une localité située à une vingtaine de 
kilomètres seulement de Rakka, le fief de l'organisation Etat 
islamique (EI) en Syrie. 
    Karama, sur les rives de l'Euphrate, est la dernière ville 
d'importance avant Rakka, distante de 18 km. 
    Sur un autre front, ouvert au nord-est de Rakka, les FDS ne 
sont plus qu'à quelques kilomètres du fief des djihadistes. 
    Interrogé lors d'une conférence de presse organisée à 
Karama, Dejwar Khabat, un des commandants des FDS, a dit 
s'attendre à ce que l'assaut sur Rakka soit lancé début avril. 
    A l'ouest de Rakka, les FDS tentent de prendre Tabka. Située 
à une quarantaine de kilomètres en amont de Rakka, sur 
l'Euphrate, la ville occupe une position stratégique, sur le lac 
Assad, avec la présence d'un barrage et d'une base aérienne 
conquise par les djihadistes de l'EI en août 2014, au plus fort 
de leur expansion. 
    Selon le commandant Khabat, cette base serait encerclée. 
L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) rapporte pour 
sa part que les forces arabo-kurdes en sont encore à plusieurs 
kilomètres. 
    Dans des messages diffusés via les réseaux sociaux, l'EI a 
affirmé dimanche que le barrage de Tabka, fragilisé par des 
frappes aériennes, menaçait de s'effondrer. 
    Les FDS tentent depuis vendredi de s'emparer de cette 
structure. 
 
 (Rodi Said et Angus McDowall; Henri-Pierre André pour le 
service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer