Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AREVA

4.50EUR
0.00% 
Ouverture théorique 2.00

FR0011027143 AREVA

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.00

  • clôture veille

    4.50

  • + haut

    0.00

  • + bas

    0.00

  • volume

    0

  • valorisation

    1 724 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    14.08.17 / 17:35:18

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.05

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.95

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur AREVA

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter AREVA à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AREVA à mes listes

    Fermer

L'Etat recapitalisera EDF si nécessaire, annonce Macron

Reuters17/03/2016 à 14:53
    * L'Etat veut qu'EDF lance le projet Hinkley Point 
    * EDF peine à en boucler le financement 
    * Augmentation de capital ou dividende en titres sont 
évoqués 
    * Des décisions seront prises d'ici le mois de mai-Macron 
 
 (Actualisé avec citations et contexte) 
    par Geert De Clercq 
    CIVAUX, Vienne, 17 mars (Reuters) - L'Etat français souhaite 
qu'EDF  EDF.PA  lance le projet de centrale nucléaire d'Hinkley 
Point et recapitalisera l'électricien public si nécessaire, a 
déclaré jeudi Emmanuel Macron.  
    Le PDG d'EDF avait indiqué la semaine dernière aux salariés 
que le groupe ne s'engagerait définitivement dans la 
construction de deux réacteurs de type EPR à Hinkley Point, dans 
le sud-ouest de l'Angleterre, que si l'Etat sécurisait sa 
situation financière.   
    "Ne pas faire Hinkley Point serait une erreur", a déclaré 
Emmanuel Macron à des journalistes lors d'une visite de la 
centrale nucléaire de Civaux (Vienne), précisant qu'une décision 
sur un soutien à EDF serait prise "d'ici le début du mois de 
mai". 
    Prié de dire quelle forme prendrait ce soutien, il a ajouté 
: "La réponse sera équilibrée. L'Etat sera une partie de la 
réponse, soit par de la renonciation au dividende, comme nous 
l'avons fait cette année, soit par de l'augmentation de capital. 
Mais je ne veux dire ici aucun chiffre précis parce qu'il est 
trop tôt." 
    L'Etat - qui détient 84,9% d'EDF - s'est déjà engagé à 
percevoir son dividende en actions au titre de 2015, ce qui 
évitera au groupe une sortie de cash de 1,8 milliard d'euros. 
    Emmanuel Macron a aussi indiqué qu'une ouverture du capital 
de RTE, filiale d'EDF en charge du réseau français de transport 
d'électricité, pourrait se faire à destination d'investisseurs 
publics et potentiellement d'autres partenaires, soulignant que 
cette opération permettrait de refinancer l'électricien. 
    EDF peine à boucler le financement du projet Hinkley Point - 
estimé à 18 milliards de livres sterling (23 milliards d'euros 
environ) - alors qu'il doit aussi procéder à de lourds 
investissements dans le parc nucléaire français et au rachat de 
l'activité réacteurs d'Areva  AREVA.PA , le tout dans un 
contexte de chute des prix de l'électricité. 
    Le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy a pour sa part réfuté des 
estimations de presse selon lesquelles EDF aurait besoin d'une 
augmentation de capital pouvant atteindre 11,7 milliards d'euros 
et a répété que le groupe comptait prendre bientôt sa décision 
d'investissement dans Hinkley Point. 
    La visite de la centrale de Civaux a commencé par un accueil 
houleux réservé au ministre par la CGT, qui lui reproche 
d'imputer les difficultés d'EDF aux salariés et demande un 
report du projet Hinkley Point.       
    Les promesses de soutien financier de l'Etat interviennent 
quelques jours après la démission surprise du directeur 
financier d'EDF, selon lequel le projet représentait un trop 
grand risque pour le bilan du groupe alors que sa dette 
atteignait 37,4 milliards d'euros à fin 2015.    
    L'Etat français s'est par ailleurs engagé fin janvier à 
participer à une augmentation de capital de 5 milliards d'euros 
d'Areva en tant qu'actionnaires majoritaire de la société. 
L'opération devrait être effective début 2017.   
 
 (Benjamin Mallet pour le service français, édité par 
Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées

0.00%
EDF
0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.