Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Etat islamique se renforce en Libye, dit l'émissaire de l'Onu

Reuters29/05/2016 à 12:17

L'ÉMISSAIRE DE L'ONU MET EN GARDE SUR L'EI EN LIBYE

PARIS (Reuters) - L'Etat islamique (EI) profite du chaos en Libye et de la lenteur de la mise en place du gouvernement d'union nationale de Fayez el Seraj pour renforcer ses positions dans ce pays, déclare l'émissaire spécial de l'Onu Martin Kobler dans une interview publiée par le Journal du Dimanche.

"L’Etat islamique, lui, se soucie peu de l’accord national libyen et se propage. Et pourtant, il y a un an encore, l’EI, ce n’était rien en Libye !" explique-t-il.

Selon Martin Kobler, l'EI dispose aujourd'hui de 2.000 à 3.000 combattants dans la région de Syrte et d'environ 2.000 dans le reste du pays.

"Ils s’enfoncent vers le sud, à la limite du Niger et du Tchad", précise ce diplomate allemand.

"Manifestement, ils veulent s’attaquer au pétrole. Ils ne cherchent pas à contrôler la production mais plutôt à conduire le pays vers un désastre économique."

"Nos experts nous disent que les combattants de Libye sont beaucoup plus professionnels qu’il y a un an. Et 70% d’entre eux sont étrangers : Tunisiens, Algériens, Irakiens, Syriens, Marocains", ajoute-t-il. "Ce n’est pas un hasard si l’Algérie comme la Tunisie ont arrêté leurs vols pour Tripoli."

Une intervention militaire internationale n'est cependant pas à l'ordre du jour.

"Si c’est le gouvernement libyen qui la demande, dans ce cas, ce ne serait pas une intervention mais une assistance", explique Martin Kobler, selon qui Fayez el Seraj a envoyé en début de semaine une lettre en ce sens à l’Union européenne, notamment pour demander de l'aide pour former l'armée.

Selon les diplomates, les djihadistes de l'EI tirent leurs ressources de taxes prélevées à Syrte, sur les personnes déplacées, et de la "traite humaine".

"Les milices kidnappent et vendent leurs otages à Daech. C’est le même système qu’en Irak", dit-il. "Quant aux armes, elles arrivent par la mer, le Soudan, les routes traditionnelles de trafic. Certaines milices leur viennent aussi en aide."

Il soupçonne des contacts avec le mouvement djihadiste nigérian Boko Haram. Un soupçon alimenté par l'arrestation d'un Nigérian lors du démantèlement d'une cellule djihadiste la semaine passée à Tripoli, avec l'arrestation de 17 personnes.

"L’expansion vers le sud libyen est d’ailleurs un signe de cette recherche de connexions. Cela doit être arrêté rapidement", ajoute l'envoyé de l'Onu.

(Emmanuel Jarry)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.