Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Etat islamique fixe un nouveau délai pour les otages

Reuters29/01/2015 à 07:41

(Actualisé avec précisions) par Suleiman Al-Khalidi et Linda Sieg TOKYO, 29 janvier (Reuters) - Un enregistrement audio semblant être la voix du journaliste japonais Kenji Goto, otage de l'Etat islamique, affirme que le pilote jordanien Mouath al Kassaesbeh, détenu lui aussi par l'EI, sera tué si une Irakienne détenue en Jordanie n'est pas libérée jeudi soir. Ce message semble annuler une précédente date butoir fixée mardi dans laquelle le journaliste japonais disait qu'il serait tué dans les 24 heures si l'Irakienne Sadjida al Richaoui n'était pas libérée. Le dernier enregistrement audio a été mis en ligne sur YouTube jeudi matin. Selon le secrétaire général du gouvernement japonais Yoshihide Suga, il est très probable qu'il s'agisse de la voix de Kenji Goto. "Je suis Kenji Goto. Ceci est un message vocal que l'on m'a dit de vous envoyer. Si Sadjida al Richaoui n'est pas prête pour être échangée contre ma vie à la frontière turque d'ici jeudi 29 janvier au coucher du soleil heure de Mossoul (Irak), le pilote jordanien Mouath al Kassaesbeh sera tué immédiatement", entend-on dans l'enregistrement. Sadjida al Richaoui, emprisonnée en Jordanie, a été condamnée à mort pour avoir tenté de commettre un attentat suicide en 2005 dans un hôtel d'Amman. La Jordanie a annoncé mercredi n'avoir obtenu aucune assurance sur le sort de son pilote, qui participait aux frappes de la coalition internationale contre l'Etat islamique, et dit qu'elle ne procéderait à l'échange de prisonniers que si celui-ci était libéré. Le message audio implique que le pilote jordanien, capturé après l'accident de son avion le 24 décembre dans l'est de la Syrie, ne fait pas partie de l'accord d'échange et que l'échange, s'il a lieu, sera fait entre Kenji Goto, correspondant de guerre expérimenté, et Sadjida Al Richaoui. FAIRE LIBÉRER SON AMI S'adressant au Parlement, Shinzo Abe a réaffirmé que le Japon faisait tout ce qu'il pouvait pour faire libérer le journaliste et réaffirmé que le Japon souhaitait une coopération de la part de la Jordanie. Il a réaffirmé qu'il en céderait pas au "terrorisme" et que Tokyo continuerait à coopérer avec la communauté internationale. Il a ajouté que la paix et la stabilité au Proche-Orient étaient importantes pour la stratégie énergétique du Japon. L'archipel est très dépendant de la région pour ses importations de pétrole. Kenji Goto était arrivé en Syrie fin octobre. Selon ses amis et ses associés, il voulait tenter de faire libérer son ami Haruna Yukawa, capturé en août 2014 par l'Etat islamique. Dans la première des trois vidéos, qui remonte à la semaine dernière et où l'on voit, semble-t-il, le journaliste, un personnage masqué porteur d'un couteau dit que Goto et Yukawa seront tués d'ici 72 heures si le Japon ne verse pas 200 millions de dollars à l'EI. Une vidéo diffusée samedi semblait montrer Kenji Goto avec la photo de Yukawa décapité. Dans cette vidéo, il disait que les exigences de ses ravisseurs avaient changé et qu'ils demandaient désormais la libération de Sadjida Richaoui. Une autre vidéo a ensuite été diffusée mardi. Il s'agissait d'un son audio avec une image fixe montrant apparemment Kenji Goto tenant une photo du pilote jordanien, portant la barbe. Kenji Goto y disait qu'il n'avait plus que 24 heures à vivre si la Jordanie ne libérait pas Sadjida al Richaoui. (Danielle Rouquié pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.