1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Etat islamique compte 4.000 à 6.000 combattants en Libye-USA

Reuters07/04/2016 à 22:00
    WASHINGTON, 7 avril (Reuters) - L'Etat islamique a doublé le 
nombre de ses combattants en Libye ces 12 à 18 derniers mois et 
y comptent désormais entre 4.000 et 6.000 djihadistes, a déclaré 
jeudi le commandant des forces américaines en Afrique. 
    L'Etat islamique est surtout implanté à Syrte, sur la côte 
méditerranéenne, ville natale de Mouammar Kadhafi. Il est 
également présent dans l'est du pays, à Derna et Benghazi, et 
dans l'ouest, à Sabratha, a déclaré le général David M. 
Rodriguez lors d'un point de presse. 
    Le développement de l'EI est toutefois limité par la 
présence de milices libyennes qui le combattent à Benghazi, 
Derna et Sabratha, a ajouté le général Rodriguez. 
    La croissance de l'EI en Libye préoccupe les gouvernements 
occidentaux qui craignent que le groupe fondamentaliste ne 
profite de la confusion qui règne dans le pays pour s'imposer 
comme en Syrie et en Irak. 
    Les Occidentaux soutiennent le gouvernement d'accord 
national, mis en place sous la houlette des Nations unies, qui 
doit prendre la place des deux gouvernements ennemis qui 
coexistent à Tripoli et dans l'est du pays. 
    "Le défi pour le gouvernement d'accord national est de les 
rassembler, d'abord pour l'avenir de la Libye, mais aussi pour 
se débarrasser de l'EIIL", estime le général Rodriguez qui 
utilise l'ancien acronyme de l'Etat islamique. 
    Il a minimisé la possibilité que l'EI puisse s'emparer en 
Libye de territoires importants comme en Syrie ou en Irak. 
    "Ils n'ont pas les gens du terroir qui connaissent bien la 
Libye comme ils avaient en Irak et en Syrie", a déclaré 
Rodriguez.  
    Il a précisé que les frappes aériennes américaines contre 
l'Etat islamique en Libye étaient avant tout dirigées contre les 
cibles représentant une menace imminente pour les intérêts et le 
personnel américain. 
 
 (Yeganeh Torbati; Danielle Rouquié pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer