Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Etat de New York revérifiera les vaccins validés par le gouvernement Trump
AFP25/09/2020 à 07:42

Un tube renfermant un vaccin potentiel contre le Covid-19 dans un centre de recherche des laboratoires Novavax, à Gaithersburg,le 20 mars 2020 dans le Maryland ( AFP / ANDREW CABALLERO-REYNOLDS )

Un tube renfermant un vaccin potentiel contre le Covid-19 dans un centre de recherche des laboratoires Novavax, à Gaithersburg,le 20 mars 2020 dans le Maryland ( AFP / ANDREW CABALLERO-REYNOLDS )

L'Etat de New York ne fait "pas confiance" au gouvernement Trump et revérifiera la fiabilité des vaccins contre le Covid-19 validés par Washington avant de les distribuer à ses 20 millions d'habitants, a indiqué jeudi le gouverneur Andrew Cuomo.

Le gouverneur démocrate, qui accuse Donald Trump et son gouvernement républicain d'avoir envenimé la pandémie de coronavirus par leur gestion politisée de la crise, a indiqué qu'il allait mettre en place une commission chargée de superviser la distribution des vaccins. 

"Le vaccin est-il sûr? Je ne vais pas faire confiance au gouvernement fédéral, et je ne le recommanderais pas aux New Yorkais sur la base de l'opinion du gouvernement fédéral", a déclaré M. Cuomo lors d'un point presse.

"Quand le gouvernement fédéral aura fini son évaluation et dira qu'il est sûr, nous mettrons en place notre propre commission d'évaluation (...) pour que je puisse regarder la caméra en face et dire aux New Yorkais qu'ils peuvent se faire vacciner en toute sécurité". 

Ces déclarations viennent confirmer le climat de défiance grandissant à l'égard des futurs vaccins aux Etats-Unis. Un sondage publié le 17 septembre par l'institut Pew indiquait que la moitié des Américains refuseraient d'être vaccinés si un vaccin était disponible maintenant, un pourcentage qui a doublé depuis mai.

Graphiques montrant la confiance dans les vaccins par pays par régions du monde ( AFP /  )

Graphiques montrant la confiance dans les vaccins par pays par régions du monde ( AFP / )

Un autre sondage, publié le 10 septembre par la Kaiser Family Foundation, indiquait que 62% de Américains s'inquiétaient des pressions exercées par le gouvernement fédéral sur l'autorité d'homologation des médicaments, la Food and Drug Administration (FDA), pour qu'elle approuve un vaccin sans s'assurer de son efficacité et de son innocuité.

Donald Trump, qui espère être réélu le 3 novembre, promet depuis plusieurs semaines l'arrivée prochaine d'un vaccin face à une pandémie qui a fait plus de 200.000 morts aux Etats-Unis - plus lourd bilan au monde - et infecté près de sept millions de personnes.

Les préparatifs logistiques sont lancés pour distribuer les doses des vaccins dès que les essais cliniques en cours produiront des résultats concluants. 

Seul un fabricant américain, Pfizer, croit qu'octobre est possible, mais cela ne concernera pas la plupart des Américains avant avril 2021, selon M. Trump, voire mi-2021, selon de hauts responsables.

Preuve que le climat politique est explosif, M. Cuomo et la gouverneure démocrate du Michigan, Gretchen Whitmer, ont également appelé jeudi à une enquête du Congrès sur la gestion "politisée" de cette crise par le gouvernement Trump. 

cat/sdu

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • homlib
    25 septembre10:12

    Faire confiance qu'à Big Pharma? Pas davantage qu'aux politiciens.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer