Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

COPPER GRADE

7 019.00USD
-2.15% 
valeur indicative 6 043.85 EUR
Ouverture théorique 0

XC0007203216 CAUSD

LME données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.00

  • clôture veille

    7 173.00

  • + haut

    7 137.00

  • + bas

    7 135.25

  • +haut 12 derniers mois

    7 245.35

  • +bas 12 derniers mois

    5 636.35

  • volume

    0

  • dernier échange

    15.06.18 / 19:56:05

  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur COPPER GRADE

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter COPPER GRADE à mes listes

    Fermer

L'essor du cuivre n?est pas fini en Australie

Commodesk13/09/2012 à 12:27

(Commodesk) Les minières BHP Billiton et Fortescue ont dernièrement revu à la baisse leurs projets en Australie, jetant un doute sur la poursuite du boom minier dans ce pays. Le ministre des Mines et de l'Industrie a déclaré que la fête était finie.

Pourtant, le bureau des statistiques australiennes est moins catégorique. Si les cours des matières premières ont influé sur les choix d'investissement de grandes entreprises, le pays bénéficie encore de 260 milliards de dollars australiens (212 milliards d'euros) de projets miniers en phase de lancement, un niveau record.

Le moral des entrepreneurs miniers a été affecté en août par les reports du projet Olympic Dam de BHP, a noté la Banque nationale d'Australie en interrogeant 500 dirigeants de minières. Néanmoins, le sud de l'Australie ne sera pas entièrement déserté par les compagnies minières après cette renonciation à 30 milliards de dollars.

En effet, si BHP Billiton a retardé le lancement de son exploitation de cuivre et uranium, perçue localement comme un soutien à l'économie, le géant minier n'a pas totalement renoncé. L'achat de terrains à Tasman Resources il y a trois mois pour élargir son périmètre en témoigne.

BHP a mis en sommeil l'expansion du site, mais souhaite que les autorités locales repoussent la date limite de début d'exploitation. Sur le papier, la minière devait engager les opérations avant mi-décembre 2012, mais si la compagnie ne se lance pas dans les délais prévus, le Parlement de la région devrait se montrer compréhensif et réviser les délais, affirme le Premier ministre d'Australie méridionale.

Mille milliards de dollars de métaux restent enfouis, mais l'exploitation à ciel ouvert envisagée aurait un coût énorme, qui ne se justifie pas à l'heure actuelle, estiment les experts.
Cela n'a retenu le rival de BHP, Rio Tinto, qui prépare à 30 km au nord d'Olympic Dam le projet Vulcan, également en association avec la société d'exploration Tasman Resources, détentrice de droits sur 2.000 km2 de terrains riches en cuivre, or, uranium et minerai de fer.

Un autre projet a quelques mois dans le Sud australien, une mine de cuivre et d'or, créant 150 emplois chez Oz Minerals. Ce projet Antaka, extension du site Prominent Hill, a une valeur exemplaire pour les autorités, dans la mesure où il emploie 80% de locaux. La compagnie a mis l'accent sur la formation des mineurs, et soutient les initiatives économiques des aborigènes alentours. L'investissement est de 150 millions de dollars pour une production de 25.000 tonnes de cuivre en 2012.

Xstrata a aussi démarré l'exploitation de la mine de cuivre Mount Margaret, un projet à 120 millions de dollars début aout, dans le nord du Queensland. Quelques 30.000 tonnes de cuivre extraites à ciel ouvert seraient acheminées annuellement vers la mine Ernest Henry pour traitement à partir de la fin septembre 2012, ce qui créerait 300 emplois dans la région sur cinq ans.

En revanche, Rio Tinto a repoussé un projet d'extension souterraine à la mine de Northparkes, fin août, en raison de l'abondance du cuivre déjà disponible sur le marché. L'étude préalable entreprise depuis deux ans sera prolongée de six à neuf mois.

L'affirmation du ministre des ressources fédérales Martin Ferguson, prévoyant la fin de l'essor minier, était donc un peu prématurée. Les entrepreneurs australiens ont seulement réduit le braquet pour le moment.

Valeurs associées

-2.15%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.