Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Espagne assouplit sa position sur l'indépendance écossaise

Reuters02/04/2017 à 13:53
    MADRID, 2 avril (Reuters) - L'Espagne a assoupli sa position 
sur un éventuel référendum d'indépendance de l'Ecosse qui ne 
souhaite pas être entraînée hors de l'Union européenne à 
l'occasion du Brexit dont le processus a été lancé cette semaine 
par Theresa May. 
    La question de l'indépendance écossaise est hautement 
sensible en Espagne car le gouvernement redoute qu'une telle 
initiative alimente les revendications séparatistes de la 
Catalogne. 
    L'Espagne se pose notamment en obstacle à une éventuelle 
intégration de l'Ecosse si cette dernière sortait du Royaume-Uni 
et faisait acte de candidature auprès de l'Union européenne. 
    Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Alfonso 
Dastis, a semblé assouplir cette position dimanche, affirmant 
que son pays ne bloquerait pas une telle initiative écossaise "a 
priori". 
    Malgré tout, a-t-il précisé, l'Espagne n'est pas favorable à 
une fragmentation de l'Europe. 
    Selon le ministre, les situations de l'Ecosse et de la 
Catalogne ne peuvent pas être comparées car les revendications 
des séparatistes catalans sont anticonstitutionnelles. La 
généralité catalane a annoncé son intention de tenir une 
consultation référendaire sur son indépendance cette année.     
    "Ayant dit cela, si, en application des règlements, l'issue 
du processus est une division du Royaume-Uni, chaque élément du 
Royaume-Uni qui devient un Etat et souhaite rejoindre l'UE devra 
faire acte de candidature. Il devra suivre les étapes prévues", 
a-t-il poursuivi. 
    Cette déclaration intervient à un moment de tension entre 
l'Espagne et la Grande-Bretagne à propos du statut de Gibraltar, 
petite enclave située au sud de l'Espagne qui fut cédée aux 
Britanniques en 1713. 
    L'UE estime qu'une fois le Brexit consommé, aucun accord 
entre l'UE et la Grande-Bretagne concernant Gibraltar ne pourra 
être adopté sans un aval espagnol. 
    Londres soutient que son soutien à ce territoire qui entend 
rester britannique est "implacable". 
    Interrogé sur cette question, Alfonso Dastis a refusé 
d'évoquer un éventuel droit de veto de son pays sur la question 
de Gibraltar mais a dit considérer d'une manière très positive 
la position de l'UE. 
     
     
 
 (Jesus Aguado; Pierre Sérisier pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.