Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'escroc belge du vin de Bordeaux devra indemniser ses victimes

Reuters29/06/2016 à 16:39
    BORDEAUX, 29 juin (Reuters) - Le tribunal correctionnel de 
Bordeaux a condamné mercredi Roger Geens, un industriel belge de 
78 ans poursuivi pour une importante fraude viticole au début 
des années 2000, à verser 470.000 euros aux parties civiles. 
    Le parquet avait requis en avril dernier deux ans de prison 
avec sursis à l'encontre du prévenu, absent à l'audience, pour 
cette fraude portant sur plusieurs dizaines de millions de 
bouteilles de vin frelaté. 
    Si Roger Geens a échappé à une peine de prison en raison de 
la durée excessive de la procédure , il devra verser 200.000 
euros à la Fédération des grands vins de Bordeaux (FGVB), 
150.000 euros à l'UFC Que Choisir et 120.000 euros à l'Institut 
national des appellations d'origine (INAO). 
    L'affaire avait débuté en février 2002 lorsque 200 
policiers, douaniers et agents des fraudes avaient débarqué sur 
dénonciation dans les chais du groupe Geens, en Gironde.  
    Composé de 22 sociétés, ce groupe employait alors près de 
600 salariés. Il détenait 19 domaines viticoles dont 14 dans la 
région bordelaise pour un total d'environ un millier d'hectares. 
    Les enquêteurs avaient mis au jour une fraude de grande 
ampleur consistant à produire au-delà des limites légales, à 
diriger l'excédent de raisins vers des exploitations 
déficitaires du groupe où les vins sans considération d'origine 
ni de qualité pouvaient être mélangés et mis en bouteilles 
étiquetées sous le nom de diverses appellations et avec la 
mention "mis en bouteille au château".  
    Depuis le début de cette affaire et sa mise en examen, 
l'industriel belge n'a jamais répondu aux convocations de la 
justice française, d'autant plus qu'il a été victime d'un 
accident vasculaire cérébral en 2006 qui lui aurait fait perdre 
une partie de son autonomie. 
     Une procédure est en cours en Belgique portant sur les 
faits commis dans le royaume. 
 
 (Claude Canellas, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.