1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'équipe Trump dément la nomination de Mattis au Pentagone
Reuters01/12/2016 à 23:22

 (Ajoute précisions tout du long, démenti équipe Trump) 
    WASHINGTON, 1er décembre (Reuters) - Donald Trump a choisi 
le général des Marines à la retraite James Mattis comme prochain 
secrétaire à la Défense, rapportent jeudi le Washington Post et 
CNN, mais un porte-parole du président élu américain a déclaré 
qu'aucune décision n'avait été prise.  
    Selon le Washington Post, l'annonce sera sans doute 
officialisée en début de semaine prochaine.  
    Le nom de James Mattis pour prendre la tête du Pentagone 
circule avec insistance depuis que Donald Trump l'a reçu le 19 
novembre dernier.  
    L'officier a dirigé le Commandement central de l'armée 
américaine, qui supervise les opérations sur une zone allant de 
la Corne de l'Afrique à l'Afghanistan et au Pakistan, entre 2010 
et 2013. 
    Cet ancien officier de 66 ans surnommé "Mad Dog" est connu 
pour son expérience sur les théâtres afghan ou pakistanais et sa 
méfiance envers l'Iran.  
    Pour être secrétaire à la Défense, un ancien militaire doit 
normalement avoir passé au moins sept ans dans le civil. Or 
Mattis n'a pris sa retraite qu'en 2013. Sa nomination à la tête 
du Pentagone nécessiterait donc le vote par le Congrès d'une 
dérogation. Son bilan sous les drapeaux pourrait cependant 
dissuader certains sénateurs démocrates d'opposer leur veto. 
    Donald Trump envisage aussi de nommer la sénatrice du Dakota 
du Nord Heidi Heitkamp au poste de secrétaire à l'Energie ou 
secrétaire à l'Intérieur, a-t-on appris de source proche du 
dossier. Heitkamp soutient le développement de toutes les formes 
d'énergie aux Etats-Unis, qu'il s'agisse d'énergies fossiles ou 
renouvelables.  
     
      
 
 (Doina Chiacu; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer