Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'équipe de Hollande prépare le retour au pouvoir de la gauche

Reuters07/05/2012 à 18:28

L'équipe de Hollande prépare le retour au pouvoir de la gauche

par Thierry Lévêque

PARIS (Reuters) - François Hollande et son équipe se sont mis au travail avec ferveur dès lundi matin pour préparer les premières décisions et la constitution du premier gouvernement de gauche depuis dix ans en France.

Le président élu s'est rendu en début de matinée à son ancien QG de campagne, avenue de Ségur, dans le VIIe arrondissement de Paris, où il s'est enfermé avec plusieurs personnalités pressenties pour prendre des responsabilités - Pierre Moscovici, Manuel Valls, Jérôme Cahuzac, André Vallini et Delphine Batho notamment.

L'image d'une équipe au travail dès les premières heures du lendemain de la victoire visait sans doute à se préserver des effets désastreux des premiers moments de la présidence Sarkozy en 2007, passés sur le yacht du milliardaire Vincent Bolloré.

Les dirigeants socialistes ont rivalisé de gravité en parlant de gouvernement "d'urgence républicaine", ou de "combat contre la crise". La nouvelle équipe aura pour première mission de préparer le terrain pour le scrutin des législatives de juin, où la gauche briguera une majorité.

Le président élu est "pénétré de l'importance de sa mission, de la lourdeur de sa tâche", a dit le sénateur André Vallini aux journalistes avenue de Ségur. Toute annonce est proscrite dans l'immédiat, dit-on dans l'entourage du vainqueur. "A chaque jour suffit sa peine", a lancé le président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, Jérôme Cahuzac.

"Pour le moment François Hollande s'organise, il consulte. A mon avis, il doit réfléchir au choix de son Premier ministre, il doit aussi aujourd'hui prendre les premiers contacts avec les dirigeants étrangers. Les choses se font calmement, dans la sérénité, dans la gravité aussi", a ajouté André Vallini.

Le président élu doit faire ses premiers pas officiels avec Nicolas Sarkozy mardi pour la cérémonie de commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale à Paris.

Quelques jours après la passation de pouvoir le 15 mai, il sera aux Etats-Unis pour des sommets du G8 et de l'Otan.

AYRAULT OU AUBRY À MATIGNON ?

André Vallini a fait état du climat solennel autour du président élu. "C'est une belle victoire, mais qui n'appelle pas une euphorie comme on a pu la connaître en 1981. La situation du pays est difficile, le pays a beaucoup de problèmes à résoudre", a-t-il dit.

Le député-maire de Nantes Jean-Marc Ayrault, président du groupe PS à l'Assemblée, est donné favori avec la première secrétaire du PS, Martine Aubry, pour Matignon et plusieurs poids lourds du PS devraient faire leur entrée ou leur retour au gouvernement.

André Vallini est pressenti pour la Justice, le directeur de communication de la campagne, Manuel Valls, ou le maire de Dijon François Rebsamen, pour l'Intérieur, le président de la région Bretagne, Jean-Yves Le Drian, pour la Défense.

L'ex-Premier ministre Laurent Fabius est en lice pour les Affaires étrangères, le député Vincent Peillon pour l'Education, l'ex-ministre de l'Economie Michel Sapin et Jérôme Cahuzac pour Bercy et le Budget, le nom de Marisol Touraine revient pour les Affaires sociales.

Les options restent cependant d'autant plus ouvertes que le vainqueur a promis une parité hommes-femmes intégrale au gouvernement et pourrait faire une place aux alliés écologistes et de la gauche radicale, ainsi qu'à des personnalités issues de l'immigration comme Najat Vallaud-Belkacem.

SILENCE DE RÈGLE

Aucune des personnalités présentes avenue de Ségur ne s'est donc risquée lundi matin à faire état de ses éventuelles ambitions et le silence était de règle aussi dans les médias sur les questions de postes.

Sur France Info, la présidente de la région Poitou-Charentes? Ségolène Royal, candidate malheureuse en 2007 et ex-compagne de François Hollande, n'a pas souhaité confirmer les ambitions qu'on lui prête pour la présidence de l'Assemblée.

"Laissons le président de la République s'installer. Et je réserverai aux parlementaires l'annonce de ce que vous évoquez", a-t-elle dit.

Seule concession à la gravité ambiante, des applaudissements s'échappant du bâtiment de l'avenue de Ségur, fermé aux journalistes, ont pu être entendus des équipes de télévision du monde entier qui campaient devant l'entrée. C'était Manuel Valls qui réunissait l'équipe de presse pour des remerciements collectifs, a-t-on expliqué.

Delphine Batho a concédé que l'atmosphère était "studieuse mais joyeuse", au lendemain de la deuxième victoire de la gauche en plus d'un demi-siècle de Ve République.

"On a vécu un moment historique", a-t-elle dit.

Edité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.