1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'équilibre des systèmes des retraites repoussé à... 2056
Le Parisien12/06/2019 à 10:58

L'équilibre des systèmes des retraites repoussé à... 2056

Édouard Philippe, dans son discours de politique générale ce mercredi à l'Assemblée nationale, va forcément devoir le prendre en compte. Le rapport annuel du Conseil d'orientation des retraites (COR), dont les grandes lignes ont fuité alors qu'il ne devait être dévoilé que jeudi, dresse un bilan sombre sur l'avenir des systèmes des retraites.Alors que la réforme des régimes des retraites doit être présentée en juillet avec l'instauration d'un régime universel par point pour une entrée en vigueur en 2025, ces chiffres risquent de compliquer sérieusement la tâche du gouvernement.Le déficit des systèmes de retraites va se creuserSelon le COR, le déficit des systèmes des retraites, si rien n'est fait, devrait atteindre en 2022 0,4 point de PIB, soit un besoin de financement de plus 9 milliards d'euros...Autre mauvaise nouvelle, selon plusieurs scénarios, le COR prévoit que l'équilibre ne serait de retour qu'à partir de 2056 à condition que la croissance des revenus d'activité (la rémunération des salariés) soit en moyenne de 1,5 % par an. En dessous de 1,5 %, l'horizon s'éloigne encore un peu plus à 2070...En 2018, 324,5 milliards d'euros ont été versés par les systèmes de retraite, soit 13,8 % du PIB. Dans le détail, 286,3 milliards d'euros ont été consacrés aux pensions dites de « droit direct » et 36,1 milliards à celles de droit dérivé comme les pensions de réversion.Depuis 2017, le système était presque revenu à l'équilibre grâce à la réforme de 2010 qui a décalé de 60 à 62 ans l'âge légal de départ à la retraite. En 2018, les besoins de financement du dispositif étaient estimés à 0,1 % du PIB, soit près de 2,9 milliards d'euros.Sauf que la situation devrait rapidement se dégrader d'ici à 2022 avec une baisse des ressources du système de retraite rapportée au PIB. Même si la promesse de supprimer 120 000 postes dans la fonction publique a désormais du plomb ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

15 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aiki41
    12 juin12:44

    "Alors nous n'avons pas d'argent mais nous payons pour tous les autres," et oui, et le montant va augmenter ces trois prochaines années, mais bon tout ça c'est bon pour l'UE, le reste ils s'en moquent pas mal.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer