Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'entrepreneur Andrew Yang candidat à la mairie de New York
AFP14/01/2021 à 05:19

L'entrepreneur Andrew Yang, pendant la campagne pour la présidentielle, à Perry, dans l'Iowa, le 28 janvier 2020  ( AFP / JIM WATSON )

L'entrepreneur Andrew Yang, pendant la campagne pour la présidentielle, à Perry, dans l'Iowa, le 28 janvier 2020 ( AFP / JIM WATSON )

L'entrepreneur démocrate Andrew Yang, qui avait marqué la campagne présidentielle américaine avec sa proposition de verser 1.000 dollars à chaque Américain sans condition, a annoncé mercredi sa candidature à la mairie de New York.

A 46 ans, ce fils d'immigrés taïwanais, avocat de formation devenu entrepreneur de la tech, a confirmé sa candidature sur Twitter, en postant une vidéo où on le voit faire du skateboard, avec sa femme sur le Brooklyn Bridge, et parler de sa volonté de redresser la première métropole américaine, ébranlée par 10 mois de pandémie.

"Je suis arrivé à New York il y a 25 ans, j'y ai mûri, j'y suis tombé amoureux, j'y suis devenu père. Voir notre ville souffrir tant me fait mal au coeur", a-t-il écrit. 

La notoriété qu'il a acquise pendant la campagne présidentielle - il avait jeté l'éponge après la primaire du New Hampshire en février 2020 - sa maîtrise des réseaux sociaux et ses fervents soutiens au sein du "Yang Gang", comme ses talents de leveur de fonds le placent parmi les poids-lourds de cette élection.

Certains lui reprochent cependant de passer trop de temps hors de la ville qu'il ambitionne de diriger. Il a notamment passé les dernières semaines en Géorgie, pour aider les démocrates à remporter deux sièges-clé pour le Sénat américain.

L'élection qui désignera le successeur du démocrate Bill de Blasio est prévue en novembre. Mais dans le bastion démocrate qu'est New York, la course devrait se jouer dès la primaire démocrate de juin.   

Le redressement économique s'annonce comme un thème central, dans une ville que des dizaines de milliers d'habitants ont fuie lorsque le coronavirus a ravagé la ville au printemps: de nombreux commerces ont fermé, les quartiers d'affaires sont désertés, chômage et criminalité explosent, et la crise budgétaire guette, faisant redouter un retour de la ville à sa période sombre des années 70-80.

Une trentaine de candidats se bousculent pour cette primaire. Lors d'un sondage mi-décembre auprès des électeurs démocrates, Andrew Yang était sorti en tête - même s'il n'était pas encore candidat - quasi ex-aequo avec Eric Adams, ex-policier noir qui préside le district de Brooklyn depuis 2013.

Autre candidat en vue: Raymond McGuire, l'un des plus respectés banquiers noirs new-yorkais, qui a le soutien de Wall Street et du monde des affaires. Novice en politique, il a déjà collecté plus de 5 millions de dollars pour sa campagne, selon le New York Times.

cat/uh

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer