Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'enquête pénale sur le vol MH17 va dévoiler ses conclusions

Reuters28/09/2016 à 09:00

LES CONCLUSIONS DE L'ENQUÊTE SUR LE VOL MH17 VONT ÊTRE DÉVOILÉES

par Toby Sterling

AMSTERDAM (Reuters) - Une équipe internationale de procureurs doit dévoiler mercredi les conclusions de son enquête pénale sur le crash du Boeing de la Malaysia Airlines en 2014 dans l'est de l'Ukraine mais ne devrait engager aucune poursuite en invoquant des obstacles juridiques et politiques.

Le groupe de procureurs néerlandais, australien, belge, malaisien et ukrainien donnera une conférence de presse à 11h00 GMT pour livrer ses conclusions "concernant l'arme utilisée pour abattre le vol MH17 et l'endroit précis d'où cette arme a été lancée", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Le vol MH17 a été touché par un missile sol-air alors qu'il reliait Amsterdam à Kuala Lumpur. Toutes les personnes à bord, au nombre de 298, dont une majorité de Néerlandais, ont péri.

A l'époque de l'accident, le 17 juillet 2014, les forces gouvernementales ukrainiennes étaient engagées dans de violents combats avec les séparatistes pro-russes. Le Boeing 777 s'est disloqué en vol et ses débris ont été éparpillés sur plusieurs kilomètres dans des champs en territoire rebelle.

Les responsables ukrainiens et occidentaux, citant leurs services de renseignement, imputent la responsabilité du crash aux séparatistes.

Une enquête civile sur les causes de l'accident conduite par le Bureau néerlandais d'enquête (OVV) a conclu l'an dernier que l'avion de ligne avait été détruit par un missile BUK de fabrication russe lancé de l'est de l'Ukraine.

Mais l'OVV n'avait pas pour tâche de désigner des responsables et les procureurs ont dû conduire leurs propres investigations afin que les éléments rassemblés puissent être produits devant un tribunal, dans l'éventualité d'un procès.

La Russie, qui nie toute implication directe dans le conflit ukrainien, rejette toute responsabilité dans l'accident.

Le chef de l'équipe internationale, le procureur néerlandais Fred Westerbeke, a déjà indiqué qu'il existait une "longue liste de personnes d'intérêt" dans cette affaire et que les investigateurs avaient analysé les débris trouvés sur place.

Les procureurs pourraient évoquer lors de leur conférence de presse les charges qu'ils envisagent de porter devant la justice, la négligence criminelle par exemple, mais l'hypothèse reste peu probable en raison de questions légales non résolues.

En 2015, les Pays-Bas ont proposé la création d'un tribunal soutenu par les Nations unies pour traiter le dossier, mais la Russie a opposé son veto au Conseil de sécurité.

Le représentant permanent de Moscou à l'Onu a justifié à l'époque cette décision en jugeant prématuré de mettre sur pied un tribunal international, tout en accusant les Occidentaux, favorables à cette initiative, d'arrière-pensées politiques.

L'équipe de procureurs cherche à obtenir l'assistance juridique de la Russie depuis octobre 2014 et s'est rendue à Moscou en juillet dernier.

"Les autorités russes ont offert des informations mais n'ont pas répondu à toutes les questions", ont déclaré alors les enquêteurs dans un communiqué.

(Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.