Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'écrivain Besson prochain consul général à Los Angeles, Macron se défend de tout "copinage"

AFP30/08/2018 à 11:30

L'écrivain Philippe Besson le 30 mai 2017 à Paris ( AFP/Archives / JOEL SAGET )

L'écrivain Philippe Besson, ami d'Emmanuel et Brigitte Macron, sera le prochain consul général de France à Los Angeles, a indiqué jeudi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, le président de la République se défendant de tout "copinage pour services rendus".

Écrivain et scénariste né en 1967, ami d'Emmanuel et de Brigitte Macron, Philippe Besson est l'auteur de près d'une vingtaine de romans. Le dernier en date, "Un personnage de roman", narre la conquête de l'Elysée par M. Macron dont il a suivi la campagne.

"Il n'y a chez moi aucun copinage pour services rendus", a assuré Emmanuel Macron à l'occasion d'un déplacement en Finlande.

"Regardez le gouvernement. Si je servais les gens en fonction de leur implication de la campagne présidentielle, aurais-je choisi le Premier ministre que j'ai nommé il y a quinze mois ?", a-t-il poursuivi en référence à Edouard Philippe, issu du parti Les Républicains, à l'instar de ministres comme Bruno Le Maire ou Gérald Darmanin.

"Aurais-je choisi nombre de ministres du gouvernement ?", a demandé le chef de l'Etat. "Que chacun revienne à la raison et regarde les choses telles qu'elles sont".

"Je souhaite et je continuerai à ouvrir l'ensemble des postes en particulier de l'administration de la haute fonction publique à des gens de talent et de mérite venant d'autres horizons, (...) parce que c'est une bonne chose", a-t-il affirmé.

"Philippe Besson est nommé à Los Angeles, qui est la ville de la culture par excellence, et ce n'est pas le premier : Jean-Christophe Rufin, grand écrivain, avait été nommé ambassadeur et pas consul, Olivier Poivre d'Arvor est ambassadeur, Daniel Rondeau est ambassadeur, il y a une tradition française", a défendu M. Griveaux sur France 2, confirmant une information du Monde.

"Les louanges n'étaient pas gratuites et sont bien récompensées... Emmanuel Macron remercie son VRP, celui qui l'a aidé à créer le mirage du +miracle Macron+", a fustigé sur son compte le porte-parole des Républicains Lydia Guirous.

Le poste de consul général de France à Los Angeles est occupé depuis 2015 par Christophe Lemoine, ancien chef de cabinet de Laurent Fabius au ministère des Affaires étrangères.

Un décret présenté lors du Conseil des ministres du 3 août a rajouté vingt-deux postes de consuls généraux "particulièrement importants" à la liste des emplois "pour lesquels la nomination est laissée à la discrétion du gouvernement".

"Les fonctions de consul général dans un certain nombre de postes prennent une importance croissante dans les champs politiques, auprès d'autorités locales ayant elles-mêmes des compétences accrues, de la diplomatie économique et du rayonnement culturel", peut-on lire dans le compte-rendu du Conseil des ministres.

"La nomination des ambassadeurs et des consuls, c'est l'une des prérogatives du président de la République et il y a toujours eu en France une tradition d'avoir, en plus des diplomates de carrière, des hommes et des femmes de culture", a également défendu le président de l'Assemblée François de Rugy.

"On peut soupçonner de tout. On va éplucher aussi toutes les nominations de diplomates de carrière pour regarder s'ils sont des diplomates plutôt proches ou plutôt opposés au pouvoir", mais alors "on ne s'en sort plus", a-t-il dit sur RTL.

leb-sac-bpa-ggy/cs/phc

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.